home > Films > Mulholland Drive (2001)
Mulholland Drive (2001)
de David Lynch
publié le mardi 9 mai 2017

par Olivier Varlet
Jeune Cinéma n° 270, septembre-octobre 2001

Prix de la mise en scène au festival de Cannes 2001
Sorties les mercredis 21 novembre 2001 et 10 mai 2017

Cf. aussi L’étrange voyage,

JPEG - 66.3 ko

 


Mulholland Drive, c’est le nom du boulevard où James Dean trouva la mort dans un accident : rêve hollywoodien et cauchemar d’un destin brisé. Ces deux thèmes forment le point de départ du nouveau film de David Lynch.

D’un côté, Betty, une blonde pétrie d’innocence et de gentillesse, débarque de l’Ontario pour tenter sa chance à Hollywood, sûre de sa bonne étoile.
De l’autre, Rita, une brune sombre et renfermée, certaine d’être en danger, cherche à retrouver son identité, à la suite d’un accident qui l’a rendu amnésique.

JPEG - 173.7 ko

 

Mais tout cela est bien trop arrêté et, derrière cette façade trop lisse, plaquée sur celle faussement idyllique de la Cité des Anges, se cache un abîme insondable.

JPEG - 114.3 ko

 

Dans Twin Peaks, Laura ne prétendait-elle pas déjà : "Si tu tombais dans l’espace, tu irais de plus en plus vite. Longtemps tu ne sentirais rien, puis tu prendrais feu. Pour toujours. Et les anges ne t’aideraient pas, parce qu’ils sont tous partis"

Et, de fait, dans Mulholland Drive, l’histoire de Rita est celle d’une chute. Quant à Betty, si, pour l’instant, elle semble encore ne rien ressentir, sa vie ne va pas tarder à s’embraser.

JPEG - 80.5 ko

 

Apparaissent alors, à l’écran, d’étranges personnages : un policier médium, un nain mafieux, deux retraités démoniaques.
Seraient-ils ces projections mentales auquel Lynch nous a habitués ?

Peut-être, reste à savoir quel protagoniste en est l’auteur.
Car, après tout, la brune pourrait être blonde, ou bien l’inverse, ou encore...

Olivier Varlet
Jeune Cinéma n° 270, septembre-octobre 2001

Mulholland Drive. Réal, sc : David Lynch ; ph : Peter Deming ; mont : Mary Sweeney ; mu : Angelo Badalamenti. Int : Naomi Watts, Laura Elena Harring, Justin Theroux, Ann Miller (USA, 2001, 146 mn).

Revue Jeune Cinéma - Contacts