home > Films > Proies (les) (2017)
Proies (les) (2017)
de Sofia Coppola
publié le mardi 22 août 2017

par Gérard Camy
Jeune Cinéma n° 381 (été 2017)

Prix de la mise en scène de la Sélection officielle du Festival de Cannes 2017

Sortie le mercredi 23 août 2017

JPEG - 402.6 ko

 


Don Siegel avait réalisé, en 1971, un film vénéneux avec Clint Eastwood et Geraldine Page, inspiré du roman de Thomas Cullinan, The Beguiled (aussi connu sous le titre A Painted Devil), paru en 1966.

En reprenant le livre pour l’adapter, Sofia Coppola répétait avec véhémence qu’il ne s’agissait en rien d’un remake. Au premier abord, il est difficile de ne pas se souvenir de la première version tant la trame et la plupart des péripéties sont semblables.

1864 : la guerre de Sécession fait rage. Miraculeusement épargné par la violence du conflit, la plantation Farnsworth, située en Virginie, un État du Sud, est devenue un pensionnat de jeunes filles.

JPEG - 529.5 ko

 

En cette période troublée, il ne reste que cinq jeunes filles de la bonne société sudiste, la directrice (Nicole Kidman) et une institutrice (Kirsten Dunst) qui leur inculque les bonnes manières, la musique, le français tandis que le canon tonne au loin.
Amy, une des élèves, découvre, alors qu’elle cueille des champignons dans le bois voisin, un soldat nordiste blessé (Colin Farrell). Elle le ramène dans la plantation. La directrice accepte de le soigner et de ne pas le livrer à l’armée sudiste.

JPEG - 296.8 ko

 

L’arrivée de cet homme dans un univers exclusivement féminin déclenche une succession de réactions, entre peur et désir.
Et c’est avec la description de ces émois féminins que le film de Sofia Coppola développe son originalité et sa subtilité.

Là où Siegel imposait un Clint Eastwood physique et magnétique, la réalisatrice propose un Colin Farrell falot et ordinaire.
Sa simple présence remet en mouvement des émotions physiques et une sensualité qui semblaient diluées dans l’enfermement de la plantation.

JPEG - 408.4 ko

 

JPEG - 373.3 ko

 

JPEG - 355.7 ko

 

Sept regards féminins scrutent le corps d’un homme, et, par-delà un désir trouble trop longtemps enfoui, les émotions mal maitrisées, les suppositions, les calculs, les décisions font tragiquement éclater la belle ordonnance initiale du groupe.

Un Prix de la mise en scène méritée.

Gérard Camy
Jeune Cinéma n° 381 (été 2017)

Les Proies (The Beguiled). Réal, sc : Sofia Coppola ; sc : d’après le roman de Thomas Cullinan ; ph : Philippe Le Sourd ; mont : Sarah Flack ; mu : Phoenix. Int : Nicole Kidman, Kirsten Dunst, Colin Farrell, Elle Fanning (USA, 2017, 93 mn).

Revue Jeune Cinéma - Contacts