Créteil 1985
publié le jeudi 12 mars 2015

Festival International de films de femmes 1985
FIFF, 16-24 mars 1985, 7e édition

Compétition officielle 1985

Palmarès 1985

par Anne Kieffer
Jeune Cinéma n°169, septembre 1985

JPEG - 9.1 ko

Le VIIe festival international de films de femmes s’est installé dans les murs de la Maison des arts de Créteil, du 16 au 24 mars 1965.

Outre la sélection de long et courts métrages de fiction et documentaires, l’hommage à l’Américaine Loïs Weber et la rétrospective d’Helma Sanders-Brahms, ce festival s’est agrandi d’un marché du film, avec la possibilité pour plusieurs festivals français et centres régionaux de faire connaître leurs activités.

Le travail de prospection et de programmation - 76 films - repose uniquement sur Jackie Buet et Élisabeth Théhard, qui ont été aidées, pendant le festival, par l’équipe technique et administrative de la Maison des arts de Créteil.

Aux prix habituels du jury et du public, décernés cette année à La Chambre de mariage de Bilge Olgac (Turquie 1984), et à La Femme de l’hôtel (A Woman In Transit) de Léa Pool (Québec, 1984), s’est ajouté celui de l’Association des femmes journalistes pour Scrubbers de Mai Zetterling (Grande Bretagne, 1983).

Ce festival a drainé, une fois de plus, un public nombreux, venu des quatre coins de France, d’Europe et du monde. C’est un rassemblement unique - l’expression d’une attente - qui s’est ouvert au public de Créteil et du Val de Marne.

Dans l’ensemble de la programmation, les sections dites "informatives" sont les plus intéressantes, et le film que nous retenons est Du verbe aimer de Mary Jimenez (Belgique, 1984).

Ce n’est pas un reportage, une fiction, un témoignage, on pet dire que c’est un "film-alibi" en hommage à l’amour raté d’une mère et d’une fille.

Dix ans après avoir quitté le Pérou, Marie Jimenez revient au pays de son enfance et de son adolescence, et enquête sur la mort de sa mère. Elle revit seule le cérémonial de la veillée funèbre.
Du verbe aimer évite le risque de la complaisance narcissique, parce que l’émotion esthétique crève l’écran et communique le tragique d’une passion que la mort a définitivement ensevelie.

Anne Kieffer
Jeune Cinéma n°169, septembre 1985

Du verbe aimer. Réal, sc : Mary Jimenez ; Ph : Raymond Fromont ; mont : France Duez et Suzanne Reneau (Belgique-Pérou, 1984, 85 mn). Documentaire, 16 mm.

Revue Jeune Cinéma - Contacts