home > Personnalités > Galabru, Michel (1922-2016)
Galabru, Michel (1922-2016)
Brève
publié le mercredi 6 janvier 2016

Jeune Cinéma en ligne directe
Journal de Hushpuppy (mardi 5 janvier 2016)

Michel Galabru (1922-2016) est mort dans son sommeil, le 4 janvier 2016.

Plus ou moins 93 ans, c’est toujours un cap difficile à négocier. À cet âge, on commence à ne plus partager aucun souvenir avec personne, parce qu’ils sont morts. Souvent, on choisit de les rejoindre.

Tout les médias célèbrent Michel Galabru, à juste titre.
Ils occultent son travail théâtral et ses livres.
Ils mettent l’accent sur quelques acmés de sa carrière de cinéma : son couple avec Louis de Funès ( Le Gendarme de Saint-Tropez de Jean Girault, 1964), son couple avec Philippe Noiret ( Le Juge et l’assassin de Bertrand Tavernier, 1976), son trio avec Ugo Tognazzi et Michel Serrault ( La Cage aux folles de Édouard Molinaro, 1978).

C’est le joli hommage de Jean-Pierre Mocky qui nous a touchés :
"C’était un Français moyen de grande qualité".

Une phrase lapidaire pleine de lourdes connotations multicolores, surtout quand on sait de qui elle émane.

Qui nous renvoie à nos éternelles questions, qui ne reçoivent jamais que des réponses évasives et fuyantes, et qu’il est bon de reposer régulièrement tant il est vrai que, comme les traductions, elle doivent être révisées tous les dix ans.

Qu’est-ce que le cinéma populaire ?
Qu’est-ce que le peuple et son rapport au "divertissement" ?
Qu’est-ce que la "vulgarité" ?
Comment est-elle relative ?
Qu’est-ce qui nous autorise à juger ?

JPEG - 274 ko

 

Jeune Cinéma en ligne directe
Journal de Hushpuppy (mardi 5 janvier 2016)

Revue Jeune Cinéma - Contacts