home > Films > Trésor (le) (2015)
Trésor (le) (2015)
de Corneliu Porumboiu
publié le mardi 9 février 2016

par Lucien Logette
Jeune Cinéma n° 366-367, été 2015

Sélection à Un certain regard du festival de Cannes 2015

Sortie le mercredi 10 février 2016

JPEG - 253.3 ko

 

Le cinéma roumain actuel qui nous parvient n’évoque pas immédiatement la rigolade.
De Chris Puiu à Christian Mungiu, y compris le dernier Radu Muntean, cette année dans la même section, ce n’est pas le sourire qui prévaut.

Mais à côté de la tendance "la vie telle qu’elle est" et si possible sous son aspect le plus déprimant, il existe un humour souterrain, froid pour ne pas dire plus, que l’on voit surgir parfois. Et qui, à partir de données semblables - le quotidien le plus quotidien - laisse transparaître une vision moins sinistre, en tout cas moins désespérée-désespérante.

Le premier long métrage de Corneliu Porumboiu, 12h08 à l’Est de Bucarest (2006), manifestait déjà ce décalage, tout à fait dans la lignée de son court, Un voyage à la ville (2004).

Avec Le Trésor, il retrouve cette manière : ce filmage imperturbable, enregistrement des diverses situations en caméra presque fixe, à la roumaine, déclenche une allégresse intense chez le spectateur.

Tout est simple et trivial : un père de famille tranquille à qui le voisin de palier vient proposer une affaire mirobolante ; pour trois cents euros, il se fait fort de le rendre millionnaire, grâce au trésor, à découvrir, que son grand-père aurait caché jadis à la campagne.

JPEG - 177.8 ko

 

On sent venir l’arnaque, mais chacun pourtant se lance dans l’expédition, aidé par un professionnel de la détection des métaux enfouis.
On part en province, on creuse, on déterre, on partage.

JPEG - 197.6 ko

 

JPEG - 136.3 ko

 

Il ne se passe quasiment rien d’autre - la seule opération nocturne du trou dans le jardin dure bien une demi-heure, ponctuée par des discussions oiseuses et des engueulades sévères, sans que l’on décroche un instant.

Tout se terminera bien, de façon incongrue.
Car ce qui rend le film aussi plaisant, c’est précisément l’incongruité qu’y installe Porumboiu, sans jamais forcer : tout est naturel, d’un premier degré apparent.

JPEG - 153.1 ko

 

Or tout est extrêmement travaillé pour obtenir cette neutralité d’approche - la séquence avec les gendarmes locaux est un modèle.
Du début à la fin, on baigne dans le mode pince-sans-rire, comme dans les Contes de l’âge d’or, il y a quelques années. On en redemande.

Lucien Logette
Jeune Cinéma n° 366-367, été 2015

Le Trésor (Comoara). Réal, sc : Corneliu Porumboiu ; ph : Tudor Murcea ; mont : Roxana Szel. Int : Cuzin Toma, Adrian Purcarescu, Corneliu Cozmei (Roumanie-France, 2015, 89 mn).

Revue Jeune Cinéma - Contacts