L'actualité, ça ne se suit pas, ça se crée.
Il faut publier un texte sans se soucier de son rapport à l'actualité,
à la mode, au succès, à la notoriété.

Jean George Auriol

Journal de Shi-Wei (décembre 2022) I

2022 : Journal de Shi-Wei
 

 


 

* Shi-Wei-édito 2022 ; 1er-15 janvier 2022 ; 17-31 janvier 2022 ; 1er-12 février 2022 ; 16-28 février 2022 ; 1er-15 mars 2022 ; 16-30 mars 2022 ; 1er-14 avril 2022 ; 19-30 avril 2022 ; 1er-13 mai 2022 ; 17-31 mai 2022 ; 1er-15 juin 2022 ; 16-30 juin 2022 ; 31 août-15 septembre 2022 ; 16-30 septembre 2022 ; 1er-15 octobre 2022 ; 17-31 octobre 2022 ; 1er-15 novembre 2022 ; 16-30 novembre 2022 ; 1er-15 décembre 2022
 

Au fil du temps, tous les éditos
 

Voyage dans le temps.
 



Mardi 6 décembre 2022

 

À Paris, à la Maison de la culture du Japon (MCJP), commence le festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo 2022, 16e édition (6-17 décembre 2022).


 

Au programme, outre la compétition (7 films) et les séances spéciales (2 films), l’événement, c’est la rétrospective Le Japon caché de Kazuhiro Sôda. On note tout de suite sa master class, samedi 10 décembre 2022 à 19h00.


 

Aujourd’hui, à la MCJP :

* À 14h00 : Senkyo(Campaign) de Kazuhiro Sôda (2007).
En sa présence avec Kiyoko Kashiwagi.


 

* À 16h30 : Senkyo 2 (Campaign 2) (2013).


 

La soirée lui est consacrée, au Forum des images, en sa présence, avec deux films documentaires consacrés au psychiatre avant-gardiste, le docteur Yamamoto.


 

* À 18h00 : Mental (Seishin) de Kazuhiro Sôda (2008).


 

* À 20h45 : Professeur Yamamoto part à la retraite (Seishin 0) de Kazuhiro Sôda (2020).


 

Ou alors, ce soir, on revient à la MCJP, pour suivre l’ouverture du festival Kinotayo 2022 :

* À 19h15 : Love Life (Rabu raifu) de Koji Fukada (2022).


 

Faites votre programme du festival.

On en profite pour visiter les expositions de la MCJP :

* Un bestiaire japonais (Vivre avec les animaux à Edo-Tokyo (18e-19e siècles) (9 novembre 2022-21 janvier 2022).


 

* Katsumi Komagata. Petit Design (29 novembre 2022-14 janvier 2023).


 


À Paris, à l’Auditorium du Carreau du Temple, c’est la séance mensuelle du ciné-club Cinécaro.

Ce soir :

* À 19h30 : L’Étreinte du serpent (El abrazo de la serpiente) de Ciro Guerra (2015).
Débat avec Sebastiàn Coral de l’association Le Chien qui aboie.


 



Samedi 3 décembre 2022

 

Mylène Demongeot (1935-2022) est morte avant hier, le 1er décembre 2022.


 

Les médias ont publié des nécrologies amicales mais convenues, dont on retient, en gros, qu’elle avait un mère ukrainienne, que l’homme de sa vie était Marc Simenon (1939-1999), le fils de l’écrivain, qu’elle aimait les animaux comme Brigitte Bardot, dont elle était l’amie, que Otto Preminger l’avait réclamée pour Bonjour tristesse (1958), qu’on l’a présentée un moment comme la Kim Novak française..., avec, naturellement, des références plus ou moins exhaustives à sa carrière d’actrice.


 

Bien sûr, on cite surtout Les Sorcière de Salem de Raymond Rouleau (1957). Il faut dire que s’approcher, à 22 ans, de Arthur Miller, Jean-Paul Sartre, Simone Signoret, Yves Montand, ou même Hans Eisler et Georges Auric, ça contribue à une formation incomparable.


 

Par la suite, elle a eu des années fastes, d’autres moins, mais une présence constante, au côtés des plus grands, acteurs et réalisateurs, pas seulement en France (avec Jean-Paul Le Chanois, Michel Boisrond, Henri Verneuil, Marc Allégret, Michel Deville, André Hunebelle, Jean Becker, Gilles Grangier...), mais aussi en Italie (Mauro Bolognini ou Dino Risi).


 

En réalité, cette carrière est d’abord remarquable par sa longévité, 101 rôles variés en près de 70 ans, de 1953 à 2022, ce qui suppose qu’elle a su très bien vieillir sur écran.


 

Aucun rôle ne domine réellement dans les mémoires des non-spécialistes. Mais elle était là, chez nous tous, beaucoup à la télé, à partir de 1968. C’était une actrice populaire, qu’on n’a pas envie de qualifier de "second rôle", non que la catégorie soit péjorative, mais elle est réductrice parce que, justement, c’est une catégorie. Mylène Demongeot ne fut jamais une "ravissante idiote blonde", et pour s’en convaincre, il faut aller regarder son site officiel.


 

On aime y trouver 2 biographies, une personnelle et une officielle. Et tous les livres qu’elle a écrits. On aime aussi y découvir ses engagements, notamment au Secours populaire, à Greenpeace, à Robin des bois, à l’ADMD.
Et à Citoyens du monde, à la suite de Gary Davis, Vercors, Claude Bourdet, David Rousset, André Breton, Albert Camus, et comme Léonide Moguy (1898-1976), avec qui elle a tourné son premier film, à 18 ans, en 1953, Les Enfants de l’amour.


 


À Paris, à Beaubourg, les expositions durent longtemps, alors on se dit qu’on a le temps, ce qui pourtant la meilleure façon de les rater, si on tarde trop.


 

Sans plus attendre on va voir :

* Alice Neel. Un regard engagé (5 octobre 2022-16 janvier 2023)


 


 

* Christian Marclay (16 novembre 2022-27 février 2023).


 


 

On n’avait plus eu beaucoup de nouvelles de lui depuis son chef-d’œuvre
The Clock, en 2010, 24 heures qui nous avaient mis en appétit et frustrés à la Biennale de Venise, d’où on était chassé à l’heure de la fermeture, et qu’on avait revues, toute une nuit à Paris.


 


À Marseille, le FRAC célèbre l’artiste franco-égyptienne Ghada Amer avec une rétrospective depuis ses débuts jusqu’à ses créations les plus récentes.


 

Elle se tient dans trois lieux :

* Au Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) : Ghada Amer, Orient-Occident (2 décembre 2022-16 avril 2023).

* Au Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur : Ghada Amer, Witches and Bitches (2 décembre 2022-26 février 2023).

* À la chapelle du Centre de la Vieille Charité : Ghada Amer, sculpteure (2 décembre 2022-16 avril 2023)->]


 


Le Monde diplomatique de décembre 2022 est paru.


 

* On l’achète en kiosques.

* On le feuillette.



Vendredi 2 décembre 2022

 

À Paris, commence le Mashup festival 2022 (2-4 décembre 2022).


 

La première fois qu’on l’avait rencontré, ce festival-ovni inventé par Julien Lahmi, c’était en 2015. À l’époque, il y avait aussi Quentin Moyon et Jacques Spohr et tout le monde pouvait les rejoindre.


 

Les détournements, les collages, et la récup des found footage ont leurs lettres de noblesse, avec quelques dieux lointains, de Marcel Duchamp à ses enfants de cinéma, comme Guy Debord, Isidore Isou, René Viénet, Martin Arnold, Paolo Gioli, et même Pier Paolo Pasolini (dans La rabbia) ou Pierre Carles l’activiste.
Alors les propositions fun du Mashup, cette vision ludique du monde, cette ironie, loin du dérisoire et plus proche de la résistance ou de la révolution face à l’absurdité de sa réalité, on ne pouvait que les suivre attentivement.
D’autant qu’il avait pas mal de parrains respectables, comme France Culture ou la BNF.


 

Au programme 2022, dans plusieurs lieux, principalement à la Bellevilloise et au Grand Action des hommages et des sabotages, avec une sélection officielle, des ateliers créatifs, des rencontres, et un sens de la fête singulier et libérateur de toutes ces angoisses planétaires qui nous submergent.

Il y a une vidéo Rétrospective et une vidéo Ambiance. Mais ils se les gardent pour eux, sur leur site, on ne peut pas les importer.


 

Ce soir, ouverture fête à la Bellevilloise :

* À 20h00 : Ciné-Teuf.
Avec le meilleur du film mashup chanté, et des jeux divers (quiz, doublage détourné, happenings, karaoké canadien).

* À partir de 23h00 : Fiesta Mashup ! Bastard dancefloor.
Avec aux platines DJ zebra, Prosper, Grandpamini, Captain cumbia, Ludo san.

Faites votre programme.


À Grenoble, pendant deux soirs, la Cinémathèque au cinéma Juliet-Berto, souhaite un bon anniversaire à Jean-Luc Godard (1930-2022).

On est encore sous le choc de son suicide assisté le 3 septembre 2022, et l’admiration de cette dignité. La mort n’est qu’une des péripéties d’un destin et le 3 décembre demeure le jour de sa naissance que nous fêterons chaque année.

Ce soir :

* À 20h00 : Nouvelle Vague de Jean-Luc Godard (1990).
En présence de Jean-Claude Gallotta.


 

Demain, samedi 3 décembre 2022, à 17h00 : Grandeur et décadence d’un petit commerce de cinéma de Jean-Luc Godard (1986).


 


À Paris, au Grand Action, Écrans du monde présente le festival européen de documentaires grecs Grec Doc 2022, 4e édition (2-4 décembre 2022).

Ce soir :

* À 20h00 : Le Quai de Angelos Kovotsos (2021).


 


À Paris, au Centre coréen, c’est le jour du ciné-club gratuit.

Ce soir :

* À 19h00 : Speedy Scandal (Kwa-sok-seu-kaen-deul) de Kang Hyeong-cheol (2008).


 

C’est l’occasion de voir les nouvelles expositions,

* Min Jung-Yeon. Désert plein. Soif, sommeil, silence, en partenariat avec le Musée Guimet (29 novembre 2022-11 mars 2023).


 

* Être et Paraître, exposition de l’Association des jeunes artistes coréens (29 novembre 2022-11 mars 2023).


 


À New York, au Lincoln Center commence une Rétrospective Yoshimitsu Morita (2-11 décembre 2022).


 

Ce soir :

* À 21h00 : Deaths in Tokimeki (Tokimeki ni shisu) de Yoshimitsu Morita (1984)
Présentation par Kazuko Misawa.


 

Faites votre programme.


À Paris, à Beaubourg, avec l’ADEME, se tient le Forum Climat : quelle culture pour quel futur ? en entrée libre sans réservation (2-4 décembre 2022).


 

Ce soir, conférence d’ouverture :

* À 19h00 : La transition écologique est-elle "culturelle" ?
Avec deux dialogues modérés par Vincent Edin : Frédérique Aït Touati et Jean Jouzel, puis Philippe Descola et Camille Étienne.

Demain, samedi 3 décembre 2022 : Controverses, et dimanche 4 décembre 2022 : Assemblées.

Faites votre programme.


À Paris, au Musée des arts et métiers (CNAM), a ouvert la nouvelle exposition temporaire.

* Permis de conduire ? (18 octobre 2022-7 mai 2023).


 

Avec l’installation de Dominic Wilcox (1er octobre 2022-7 mai 2023).


 

Ce soir, Amphi Abbé-Grégoire :

* À 19h00 : Il n’est pas trop tard !
Rencontre avec Luc Julia.

Bonne lecture :

* Luc Julia, On va droit dans le mur ? Paris, First, 2022.


 



Jeudi 1er décembre 2022

 

À Grenoble, à la Maison de la création et de l’innovation (MACI), commence un colloque : Tu imagines Jean-Daniel Pollet. Le parti pris de la création (1er-2 décembre 2022).


 

Il prend place au sein du programme "Zones politiques et poétiques du cinéma" du centre de recherche Cinesthéa de l’Université de Grenoble-Alpes.

Dans ce cadre, la Cinémathèque présente une soirée : Retour aux sources, avec 3 films, en présence de Jean-Paul Fargier et Gérard Leblanc :

Ce soir, à 20h00 :

* Pourvu qu’on ait l’ivresse de Jean-Daniel Pollet (1958).


 

En entier sur Internet.

* Gala de Jean-Daniel Pollet (1961).


 

* Méditerranée de Jean-Daniel Pollet (1963).


 

En entier sur Internet.


À Marseille, Vidéodrome2, en partenariat avec la Cinémathèque du documentaire et l’École nationale supérieure d’architecture de Marseille (ENSA), accueille L’architecture vue par les cinéastes, une programmation de Federico Rossin (1er-7 décembre 2022).


 

Le cycle se déroule en 5 soirées : (Dé)construire, Détruire et rénover, Une maison est une œuvre d’art, Animer l’espace, Visites guidées.

Ce soir, (Dé)construire :

* À 20h00 : Arabesque for Kenneth Anger de Marie Menken (1961) ; Film Gaudi de Claudio Caldini (1975) ; Chronique atopique de Pascal Auger (1981) ; Nuestra Señora de Paris de Teo Hernandez (1982) ; Sans titre 84 de Yann Beauvais (1984) ; Cross de Christophe Guérin (2014) ; Azucena Losana de Karl Marx Allee (2015) ; Elements 3 de Tomaž Burlin (2017).


 

Faites votre programme.


À Paris, à la Maison de l’Amérique latine (MAL), dans le cadre de l’exposition Gisèle Freund. Ce Sud si lointain (21 octobre 2022-7 janvier 2023), soirée cinéma.

Ce soir :

* À 19h00 : Portrait intime d’une photographe visionnaire de Teri Wehn Damisch (2021).
En sa présence avec Clémence de Cambourg et Clémence Forestier.


 


À Hornu, dans le Borinage que connaissait si bien Henri Storck (1907-1999), il y a l’ancien charbonnage Le Grand-Hornu, considéré comme l’un des plus beaux sites européens d’archéologie industrielle du 19e siècle, inscrit depuis 2012 sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.


 

C’est là que le Musée des arts contemporains (MACS) s’est installé en 2002. Il fête donc ses 20 ans avec une exposition anniversaire : Les Fabriques du cœur et leur usage (23 octobre 2922-19 mars 2023).


 


 

Et il ouvre ses réserves.
On commence par l’œuvre sans doute la plus impressionnante de ses richesses : Les Registres du Grand-Hornu de Christian Boltanski (1997), visite avec Diego D’onofrio.


 



Au fil du temps, tous les éditos
 

Voyage dans le temps.
 




Greenaway, Peter (né en 1942) (e)

Entretien avec Henri Welsh
publié le mercredi 30 novembre 2022

Rencontre avec Peter Greenaway
à propos de Meurtre dans un jardin anglais
Jeune Cinéma n°158, avril 1984


 

Meurtre dans un jardin anglais (1982)

de Peter Greenaway
publié le mercredi 30 novembre 2022

par Henri Welsh
Jeune Cinéma n°158, avril 1984

Sélection ofiicielle en compétition à la Mostra de Venise 1982

Sorties le mercredis 15 février 1984 et 30 novembre 2022.


 

Rivière (la) (1997)

de Tsai Ming-liang
publié le mercredi 30 novembre 2022

par Roland Hélié
Jeune Cinéma n°245, septembre-octobre 1997

Sélection officielle de la Berlinale 1997.
Grand Prix du Jury

Sorties les mercredis 13 août 1997, 28 juillet 2021, 30 novembre 2022.


 

Days (2020)

de Tsai Ming-liang
publié le mercredi 30 novembre 2022

par Hugo Dervisoglou
Jeune Cinéma n°419, décembre 2022

Sélection officielle en compétition de la Berlinale 2020.
Prix du jury

Sortie le merccredi 30 novembre 2022


 

Bal (le) (1983)

de Ettore Scola
publié le mercredi 30 novembre 2022

par René Prédal
Jeune Cinéma n°156, janvier 1984

Sélection officielle en compétition de la Berlinale 1983.
Ours d’argent

Sortie les mercredis 21 décembre 1983, 13 juillet 2011, 3 février 2015, et 30 novembre 2022


 

Pasolini, Pier Paolo (1922-1975) (e) I

Entretien avec Lino Peroni
publié le dimanche 27 novembre 2022

Rencontre avec Pier Paolo Pasolini
à propos de Théorème avant l’achèvement du film
in Inquadrature n°15-16, automne 1968.

Jeune Cinéma n°33, octobre 1968


 

Pasolini, Pier Paolo (1922-1975) (e) II

Entretien avec Jean Delmas, Ginette Gervais & Andrée Tournès
publié le dimanche 27 novembre 2022

Rencontre avec Pier Paolo Pasolini
à propos de Théorème et de la Mostra de Venise 1968

Jeune Cinéma n°33, octobre 1968


 

Théorème (1968)

de Pier Paolo Pasolini
publié le mercredi 23 novembre 2022

par Jean Delmas
Jeune Cinéma n°37, mars 1969

Sélection officielle de la Mostra de Venise 1968.
Prix de la meilleure actrice pour Laura Betti.

Sorties le samedi 25 janvier 1969 et les mercredis 23 juin 1993, 27 janvier 2010 et 23 novembre 2022


 

Mauvaises filles (2022)

de Émérance Dubas
publié le mercredi 23 novembre 2022

par Nicole Gabriel
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 23 novembre 2022


 

Driver (1978)

de Walter Hill
publié le mercredi 23 novembre 2022

par Jérôme Fabre
Jeune Cinéma n°364, hiver 2015

Sorties les mercredis 23 août 1978 et 23 novembre 2022


 

Aucun ours (2022)

de Jafar Panahi
publié le mercredi 23 novembre 2022

par Claudine Castel
Jeune Cinéma en ligne directe

Sélection officielle en compétition de la Mostra de Venise 2022.
Prix spécial du Jury.

Sortie le mercredi 23 novembre 2022


 

Rosi, Francesco (1922-2015) II (e)

Entretien avec Andrée Tournès (1976)
publié le mercredi 16 novembre 2022

Rencontre avec Francesco Rosi
À propos de Cadavres exquis
Avec un texte de Francesco Rosi

Jeune Cinéma n°95, mai 1976


 

Cadavres exquis (1976)

de Francesco Rosi
publié le mercredi 16 novembre 2022

par Andrée Tournès
Jeune Cinéma n°96, juillet 1976

Sélection officielle Hors-compétition du Festival de Cannes 1976.

Sorties les mercredis 26 mai 1976 et 16 novembre 2022


 

Amandiers (les) (2022)

de Valeria Bruni Tedeschi
publié le mercredi 16 novembre 2022

par Patrick Saffar
Jeune Cinéma n°416, été 2022

Sélection officielle en compétition au Festival de Cannes 2022

Sortie le mercredi 16 novembre 2022


 

Ariaferma (2021)

de Leonardo Di Costanzo
publié le mercredi 16 novembre 2022

par Claudine Castel
Jeune Cinéma en ligne directe

Sélection Hors compétition de la Mostra de Venise 2021

Sortie le mercredi 16 novembre 2022


 

Autour de minuit (1986)

de Bertrand Tavernier
publié le mercredi 16 novembre 2022

par Henry Welsh
Jeune Cinéma n°176, octobre-novembre 1986

Oscar de la meilleure musique et Oscar du meilleur acteur pour Dexter Gordon en 1987

Sorties les mercredis 24 septembre 1986 et 16 novembre 2022


 

Malle, Louis (1932-1995) (e)

Entretien avec Ginette Delmas, Bernard Nave et Andrée Tournès
publié le mercredi 9 novembre 2022

Rencontre avec Louis Malle (1987)

Jeune Cinéma n°184, novembre 1987


 

Paraíso (2021)

de Sérgio Tréfaut
publié le mercredi 9 novembre 2022

par Nicole Gabriel
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 9 novembre 2022


 

Armageddon Time (2021)

de James Gray
publié le mercredi 9 novembre 2022

par Patrick Saffar
Jeune Cinéma n°416, été 2022

Sélection officielle en compétition du Festival de Cannes 2022

Sortie le mercredi 9 novembre 2022


 

Heureux les fêlés (2022)

de Robert Coudray
publié le mercredi 9 novembre 2022

par Francis Guermann
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 9 novembre 2022


 

Mission Régénération (2020)

de Josh & Rebecca Tickell
publié le mercredi 9 novembre 2022

par Laurent Berger-Vachon
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 9 novembre 2022


 

Pacifiction (2022)

de Albert Serra
publié le mercredi 9 novembre 2022

par Hugo Dervisoglou
Jeune Cinéma en ligne directe

Sélection officielle en compétition du Festival de Cannes 2022

Sortie le mercredi 9 novembre 2022


 

Souffle au cœur (le) (1970)

de Louis Malle
publié le mercredi 9 novembre 2022

par Jean Delmas
Jeune Cinéma n°55, mai 1971

Sélection officielle en compétition du Festival de Cannes 1971

Sorties les mercredis 28 avril 1971 et 9 novembre 2022


 

Monde de Kaleb (le) (2022)

de Vasken Toranian
publié le mercredi 2 novembre 2022

par Anita Lindskog
Jeune Cinéma en ligne directe

Sélection officielle de Cinemed 2022

Sortie le mercredi 2 novembre 2022


 

Tourments (1953)

de Luis Buñuel
publié le mercredi 2 novembre 2022

par Hugo Dervisoglou
Jeune Cinéma en ligne directe

Sélection officielle en compétition du Festival de Cannes 1953

Sorties les mercredis 2 juin 1954 et 2 novembre 2022


 

Jacky Caillou (2022)

de Lucas Delangle
publié le mercredi 2 novembre 2022

par Sylvie L. Strobel
Jeune Cinéma n°416, été 2022

Sélection ACID au Festival de Cannes 2022

Sortie le mercredi 2 novembre 2022


 

X (2022)

de Ti West
publié le mercredi 2 novembre 2022

par Jean-Max Méjean
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 2 novembre 2022


 

Entre ciel et terre (2019)

de Najwa Naijar
publié le mercredi 2 novembre 2022

par Sylvie L. Strobel
Jeune Cinéma en ligne directe

Sélection de Visions sociales au Festival de Cannes 2022

Sortie le mercredi 2 novembre 2022


 

Seule la joie (2021)

de Henrika Kull
publié le mercredi 2 novembre 2022

par Jean-Max Méjean
Jeune Cinéma en ligne directe

Sélection officielle de la Berlinale 2022

Sortie le mercredi 2 novembre 2022


 

Memory House (2020)

de João Paulo Miranda Maria
publié le lundi 31 octobre 2022

par Nicole Gabriel
Jeune Cinéma en ligne directe

Sélection officielle du Festival de Cannes 2020 annulé pour cause de pandémie (Label)

Sortie le mercredi 31 août 2022


 

Revue Jeune Cinéma - Mentions Légales et Contacts