home > Films > Temps de la colère (le) (1956)
Temps de la colère (le) (1956)
de Richard Fleischer
publié le vendredi 25 mars 2016

Cf. Hiver 2013-2014
Les saisons, chronique DVD

par Jérôme Fabre

Jeune Cinéma n°358, mars 2014

PNG - 192.6 ko

 


Goutte à goutte, l’œuvre du grand Richard Fleischer sera bientôt disponible en DVD dans son intégralité, juste revanche pour un auteur versatile et infiniment talentueux, qui n’a de son vivant jamais gagné la reconnaissance de la critique autorisée. Alors qu’aujourd’hui les mêmes, thuriféraires de Philippe Garrel, attendent encore, affectés, un coffret dédié à leur idole…

Si Le Temps de la colère (*) trop démonstratif, simpliste bien que compliqué par une structure en flashback inutiles, ne compte certes pas parmi les réussites majeures du réalisateur, qui l’a partiellement renié et ne le mentionne même pas dans son autobiographie (Just Tell Me When to Cry), il peut encore en remontrer à de nombreux films de guerre.

Ramassé, il circonscrit son action dans un périmètre restreint, trois scènes de combat seulement, concrètes et brutales, sans cocardisme ni lyrisme. Il anticipe là la matrice de Cote 465 (1957) d’Anthony Mann, auquel, par sa sécheresse et son dénuement, il ressemble par ailleurs beaucoup.

Il souffre néanmoins de la présence de Robert Wagner, acteur au jeu souvent grossier et qu’il est difficile d’aimer, même si on l’a vu pire. Ce parcours entendu d’un jeune Sudiste riche propriétaire terrien, arrogant et méprisant, qui découvre avec la Seconde Guerre mondiale la futilité du statut social et la naturelle fraternité, est trop convenu pour faire autre chose qu’encombrer ce qui n’aurait dû être, comme Cote 465, qu’un film d’action.

Le Temps de la colère restera néanmoins comme l’un des deux modèles supposés de Coppola et Milius quand ils croquèrent leur colonel Kurtz pour Apocalypse Now (l’autre étant le colonel Pardee du Rio Conchos de Gordon Douglas (1964) : Broderick Crawford, entouré de quelques mignons dévoués mais haï du reste de sa troupe de renégats, campe sur mesure l’officier décalé et mégalo nécessaire à la réussite de tout bon film de guerre.

Jérôme Fabre

Jeune Cinéma n°358, mars 2014

* DVD classic/Fox.

Le Temps de la colère (Between Heaven and Hell). Réal : Richard Fleischer ; sc : Harry Brown, d’après le roman de Francis Gwaltney ; ph : Leo Tover ; mu : Hugo Friedhofer ; James B. Clark. Int : Robert Wagner, Terry Moore, Broderick Crawford, Buddy Ebsen, Robert Keith, Mark DamonBrad Dexter (États-Unis, 1956, 94 mn).

Revue Jeune Cinéma - Contacts