home > Thématiques > Avant-garde & Expérimental > Chronique du Mashup Cinéma
Chronique du Mashup Cinéma
Brèves
publié le mercredi 23 novembre 2016

Jeune Cinéma en ligne directe
* 2016 : Journal de Hushpuppy

Samedi 16 avril 2916
Lundi 9 mai 2016
Mercredi 23 novembre 2016

JPEG - 299.2 ko

 


Samedi 16 avril 2016

 

À Créteil, le festival Exit (7-17 avril 2016) offre une carte blanche au Mashup Cinema.

Qu’est-ce que le Mashup Cinéma ?

"Des pépites d’irrévérence et de fulgurants cris d’amour au 7ème art, par la jeune garde des cinéastes 2.0."


 

Même Arte en a parlé, c’est dire qu’on est censé savoir.

À Créteil, c’est une belle carte blanche, qui va nous occuper les mirettes (et le cerveau) pendant quelques temps.

JPEG - 57.5 ko

 

* À 17h00 : Détournements du POPulaire 1, pour tous publics.

* Les Guerres de l’Étoile de Les Singes Hurlants ; Les Dessous du Pop de Julien Lahmi ; Hell’s Club 1 de Antonio Maria Da Silva ; Musicless Music Video, Britney Spears + Michael Jackson + Elvis Presley de Mario Wienerroither ; My Vendetta de Kutiman ; The Black Track de Giovanni Sample ; Eût-elle été criminelle de Jean-Gabriel Périot ; Blue Shining de Richard Vézina ; Eye’s of Hitchcock de Kogonada ; Shred Beach Boys  ; Rien à déclarer de Vinza ; The Red Drum Gateway de Gump.

* À 18h30 : Passage du côté clair-obscur de la Force.
Rencontre-débat ludique autour du Mashup, animée par Julien Lahmi, Ariel Kyrou et Nathalie Caclard.

* À 20h00 : Détournements du POPulaire 2 (pour public adulte)

Sounds of Aronofsky de Kogonada ; Moonlight Serenade de Julien Lahmi ; Contre, Tout Contre de Yoann Stehr ; Shred Beach Boys  ; Les Dessous du Pop de Julien Lahmi ; Musicless Music Video, Rihanna + Lionel Richie + David Bowie - Mick Jagger de Mario Wienerroither ; No one in This World de Kutiman ; Eût-elle été criminelle de Jean-Gabriel Périot ; Blue Shining de Richard Vézina ; Hell’s Club 2 de Antonio Maria Da Silva.

Maison des Arts, 1 place Salvador-Allende, 94000 Créteil.



Lundi 9 mai 2016

 

La gloire - ce vieux mot, qui s’est avachi, sans prétexte, en rubrique people -, après quoi tant de vivants courent, est-ce vraiment si désirable ?
Et même juste un petit quart d’heure de célébrité ?

Vanitas vanitatum et omnia vanitas dit l’Ecclésiaste et pense Julien Lahmi. Et ils s’y connaissent.

* Les Dessous du pop de Julien Lahmi (2015).

Les Dessous du POP from Julien Lahmi on Vimeo.

 

Si vous n’avez pas suivi, au fond de la classe près du radiateur, vous avez peut-être raté le programme du 16 avril 2016 du Journal de Hushpuppy. et la carte blanche offerte au Mashup Cinéma, au cours d’une journée remarquable du festival Exit de Créteil.

Rattrapage : voilà l’occasion de savoir ce que vous n’avez jamais osé demander sur le Mashup Cinéma, section française de l’Internationale Expérimental.

"Des pépites d’irrévérence et de fulgurants cris d’amour au 7ème art, par la jeune garde des cinéastes 2.0."



Mercredi 23 novembre 2016

 

Tout le monde ne sait pas (encore) ce que c’est que le Mashup.
On vous raconte.

Sur les marges du cinéma expérimental, à partir des années 60, il y a eu le Found Footage.

C’était superbe, on s’en délectait par exemple au festival de Pesaro.

Et puis, ça a dérivé.
Les wikipedia se bousculent désormais pour tenter d’apparaître en haut de la page Google. Il s’agit d’en faire un "genre" spécifique attenant au genre "horreur", équipé de bricolages de fausses pellicules pour faire de faux documentaires. Le modèle du genre mis en avant : The Blair Witch Project (1999), cette sorte d’infamie commerciale (qui a bien marché). On ne peut pas lutter, tout se corrompt.

Pour nous, le Found Footage, c’est autre chose : une pratique poétique de très haute exigence, née quand on utilisait encore de la pellicule, mais qui pourrait fonctionner authentiquement aussi avec le numérique.

Elle est apparentée au collage, au cut-up et au détournement.
Elle parvient généralement, dans ses grandes œuvres, à rejoindre ses précurseurs, l’écriture automatique surréaliste, les explorations lettristes, une vision lyrique, ou politique même (comme le serait le Récup’art). Lointaine descendante de l’effet Koulechov, de bonne race donc, elle a rejoint les méthodes du sampling musical des DJ.

Depuis ses origines, elle rencontre toujours les abysses de l’inconscient, comme toute pratique artistique ou poétique.

Cette pratique n’est pas un genre, plutôt une "école" peut-être, avec ses grands poètes-réalisateurs : Maya Deren, Stan Brackhage, Bruce Conner, Peter Kubelka, Paolo Gioli, Martin Arnold, et tant d’autres.

L’héritier légitime et naturel du Found Footage, c’est le Mashup, dont nous vous avons parlé à plusieurs reprises. Avec ses officiants, notamment Alain Zind, Stéphanie-Emmanuelle Louis, Vincent Auzas, Antonio Maria Da Silva, Julien Lahmi, Augustin Gimel, Jean Gabriel Périot.


 

La saison 2016-2017 de l’Atelier de prospection sur le patrimoine et les images animées (APPIA) est consacrée aux rapports entre le Mashup et la patrimonialisation du cinéma.

JPEG - 57.7 ko

 

Pour faire connaissance, un rendez-vous aujpurd’hui :

* À 14h00 : Muséalité du Mashup. Le Mashup, un objet cinématographique en cours de légitimation, avec Julien Lahmi et Laurence Allard.

Institut d’histoire du temps présent (IHTP-CNRS), 59-61 rue Pouchet, Paris.

Revue Jeune Cinéma - Contacts