home > Films > Baccalauréat (2016)
Baccalauréat (2016)
de Cristian Mungiu
publié le mercredi 7 décembre 2016

par Nicole Gabriel
Jeune Cinéma, n° 374, été 2016

Sélection officielle du festival de Cannes 2016
Prix de la mise en scène

Sortie le mercredi 7 décembre 2016

JPEG - 232.4 ko

 


Le médecin roumain est en passe de devenir presque aussi proverbial que le plombier polonais. Mais il est connoté de façon nettement plus positive : il fait figure de recours, voire de sauveur, dans les déserts médicaux de nos campagnes et, en ville, beaucoup d’entre nous ont eu l’occasion de bénéficier de ses soins, aux urgences ou ailleurs.
Cristian Mungiu, Palme d’or 2007 pour 4 mois, 3 semaines, 2 jours, choisit un médecin qui n’émigre pas. Ce qui lui permet de proposer, à partir d’une petite ville de Transylvanie, une radiographie de la Roumanie d’aujourd’hui et de poser un diagnostic social.

JPEG - 233.8 ko

 

Romeo, le protagoniste, médecin intègre - donc pas bien riche -, idéaliste de longue date, n’a plus qu’un objectif dans la vie : assurer à sa fille unique, la prunelle de ses yeux, de bonnes études supérieures dans une université anglaise. Ses espoirs, nés avec la révolution de 1989, sont enterrés depuis lurette. À la fois petite fille modèle et tête de classe, Eliza a déjà été acceptée par Oxford. Mais l’université exige d’elle au bac une moyenne de 18 sur 20... Et voilà que, deux jours avant l’examen, la donzelle échappe de justesse à une agression sexuelle.

Quid des espoirs du père ?
Notre Romeo qui, soit dit en passant, a une jeune amante qui est le portrait de sa fille, va, de petits compromis en graves compromissions, tisser tout autour de lui une toile d’araignée inextricable. Au risque de tout perdre, épouse, maîtresse, réputation et jusqu’à l’amour de sa fille.

JPEG - 187 ko

 

Baccalauréat est un film réaliste qui donne l’impression d’avoir été tourné en temps réel.
Il montre avec subtilité les mécanismes de corruption et de contrôle dans un pays fortement bureaucratisé où le contournement de la loi est un sport national.
La question de la responsabilité individuelle est au cœur du sujet, comme dans La Fille inconnue des frères Dardenne qui ont coproduit ce cinquième opus du cinéaste roumain.

Nicole Gabriel
Jeune Cinéma, n° 374, été 2016

Bacalaureat. Réal, sc : Cristian Mungiu ; ph : Tudor Vladimir Panduru ; mont : Mircea Otteanu. Int : Adrian Titieni, Maria Dragus, Lia Bugnar (Roumanie-France-Belgique, 2016, 127 mn).

Revue Jeune Cinéma - Contacts