home > Films > Dernière Rafale (la) (1948)
Dernière Rafale (la) (1948)
de William Keighley
publié le samedi 17 décembre 2016

Cf. Automne 2013
Les saisons, chronique DVD

par Jérôme Fabre
Jeune Cinéma n°356, décembre 2013

Sortie le vendredi 15 juillet 1949

JPEG - 32.7 ko

 


La Fox ramène au jour des films de son catalogue moins vus que d’autres, et façonnés par des réalisateurs aujourd’hui un peu ignorés, ces petits-maîtres hollywoodiens auxquels Positif rendait justice dans sa livraison d’avril 2013.

William Keighley est essentiellement connu pour son Guerre au crime (1936), excellent noir, et Les Aventures de Robin des Bois (1938), réalisé à quatre mains avec Michael Curtiz.

La Dernière Rafale (The Street with No Name, 1948) vient tard dans sa carrière et s’inscrit dans la mode d’alors des films d’infiltration (un flic chez les voyous et/ou vice versa). (*) Un thème qui, au sein du film noir, privilégie particulièrement les études de caractères, les "héros" évoluant dans un contexte a priori hostile.

La chose, sous le patronage de J. Edgar Hoover, est bien troussée, dans le style plus réaliste qu’expressionniste de la Fox (Keighley travaillant habituellement pour la Warner), réservant peu de surprises, avec un finale classique dans une usine désaffectée.

Le trop rare Mark Stevens fait le job en policier hard-boiled et l’attention se porte naturellement sur le méchant schizophrène incarné par Richard Widmark.

Si l’on peut préférer le Widmark assagi et humain au monstre aryen ricanant qu’il fut en début de carrière - Le Carrefour de la mort (1947) de Hathaway oblige - c’est, pour ma part, le seul acteur que j’accepte de voir cabotiner.
Peut être parce que, qu’importe le genre du film ou la gamme du jeu, il incarne toujours ou presque des personnages cérébraux.

Notons que rarement femme aura été aussi maltraitée dans un film noir que Barbara Lawrence, giflée, griffée par son gangster d’homme, qui préfère réserver ses moments d’apaisement au policier infiltré.

Jérôme Fabre
Jeune Cinéma n°356, décembre 2013

* Fox.

La Dernière Rafale. (The Street with No Name). Réal : William Keighley ; sc : Harry Kleiner ; ph : Joseph MacDonald ; mont : William Reynolds ; mu : David Buttolph, Lionel Newman ; cost : Kay Nelson. Int : Richard Widmark, Mark Stevens, Lloyd Nolan, Barbara Lawrence, Ed Begley, John McIntire (États-Unis, 1948, 91 mn).

Revue Jeune Cinéma - Contacts