home > Films > Nostos (2016)
Nostos (2016)
de Sandrine Dumas
publié le mardi 18 avril 2017

par Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 19 avril 2017

JPEG - 242.8 ko

 


Nostos, en grec, signifie la nostalgie ou encore la tristesse et la douleur de l’éloignement du pays, ces deux définitions intimement mêlées.

Sandrine Dumas évoque le voyage du retour en Grèce, son pays d’origine. Sous la forme documentaire, Nostos déploie une narration à partir de l’histoire d’une femme peintre, Thalia Flora-Karavia, et celle de la mère de la réalisatrice ; ces deux destins se croisent sur le chemin de l’exil, de la diaspora et du retour dans la Grèce du 20e siècle.

JPEG - 139.3 ko

 

Sandrine Dumas filme, rencontre et tisse l’histoire de ces deux femmes, en visitant des villes, Alexandrie, Constantinople, Ithaque, cherchant à reconnaître la présence de l’artiste méconnue et la personnalité de sa propre mère. Il y a, dans cette traversée intime, telle Ariane progressant dans le labyrinthe de la mémoire, des sentiments, un bonheur tendre et une mélancolie de la réalisatrice qui apparaît à l’image.

Le voyage est ponctué d’œuvres de Thalia Flora-Karavia, alternant portraits à la facture classique, dessins de guerre, vifs et rapides, et d’autres figures plus volontairement colorées de touches impressionnistes.

JPEG - 282.5 ko

 

Autre chose cependant passionne et bouleverse Sandrine Dumas : la découverte du métier de sa mère et de son oncle, architectes tous deux, face à un pays dévasté par de nombreux tremblements de terre ; comme celui d’août 1953, par exemple, à Ithaque, où elle multiplie les interrogations sur le désir de reconstruction projeté par sa mère et son oncle et leur histoire personnelle éclatée et ignorée.

JPEG - 218.4 ko

 

Les personnes filmées sur son chemin, Helga, amie d’enfance de sa mère, Gina, son modèle, ou encore Koula, nièce de son mari, et Vassilis, son oncle, participent au canevas et constituent chacune une pièce du puzzle nécessaire à la réalisatrice pour renouer avec son histoire familiale.
Ce voyage initiatique la conduit à l’île d’Égine, arborée et lumineuse, laissant au spectateur une quiétude retrouvée, où affleure sans discontinuité le sentiment mélancolique du retour.

Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma en ligne directe

Nostos. Réal, sc : Sandrine Dumas ; mu : Delphine Ciampi (France-Grèce, 2016, 83 mn). Documentaire.

Revue Jeune Cinéma - Contacts