home > Personnalités > Vignaux, Jacqueline (1915-2008)
Vignaux, Jacqueline (1915-2008)
Brève
publié le mardi 19 janvier 2016
JPEG - 215.6 ko

 

Lundi 18 janvier 2016

 

Cent ans, c’est rien
Cent un ans, c’est bien.
C’est le signe qu’on a passé le seuil symbolique de son second siècle.

Aujourd’hui, Jacqueline V. a 101 ans.

Ses parents s’étaient mariés en mars 1914.

JPEG - 377.6 ko

 

Les hommes étaient partis pour la guerre le dimanche 1er août 1914 au soir.
Ses deux oncles, saint-cyriens en casoar et en gants blanc, étaient tombés dès août 14.

JPEG - 96.3 ko

 

Son père était sapeur-aérostier, spécialiste cordier. Il s’occupait des grééments et des nacelles des ballons captifs, matricule 2520 de la Compagnie 25/1. Il avait fêté se 26 ans sur le front, en décembre 1915.

Jacqueline était née le 18 janvier 1915.
Il avait fait sa connaissance, au cours d’une permission de hasard, le 3 février 1915.
Le 18 janvier 1916 était un mardi. Elle fêta sa première année de vie, avec sa mère, qui attendait, comme il convenait aux femmes de ce temps.

JPEG - 357.3 ko

 

JPEG - 425.7 ko

 

JPEG - 328.5 ko

 

Drôle d’entrée dans une nouvelle vie, dans un nouveau siècle.

Ils finirent par se retrouver.
Ils survécurent.
Il y eut une autre guerre. Ils survécurent encore.
Après longtemps de silence, il raconta.
Il y eut des étés, du soleil. "La vie" continuait.

Mais dans les cœurs des survivants, il y a toujours des cassures irréparables et des nécroses définitives.

Notre nouveau siècle n’en est qu’à son début.

JPEG - 121.9 ko

 



Revue Jeune Cinéma - Contacts