home > Films > Le maître est l’enfant (2017)
Le maître est l’enfant (2017)
de Alexandre Mourot
publié le mardi 26 septembre 2017

par Jean-Max Méjean
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 27 septembre 2017

JPEG - 81 ko

 


À une époque où les films sur ou autour de l’école font florès, Le maître est l’enfant sort du lot, pour au moins deux raisons : c’est un documentaire et il aborde une pédagogie méconnue, celle de Maria Montessori.

Réalisé grâce à une production participative de 2255 personnes, l’idée de ce second film de Alexandre Mourot, après Poubelles et sentiments (2009), lui est venue après la naissance de sa première fille, qu’on va suivre d’ailleurs tout au long du film.

JPEG - 95.8 ko

 

"J’ai filmé mes enfants depuis leur naissance et, sans connaître Maria Montessori, j’observais des phénomènes dont elle parle : la concentration, l’élan vital, l’enthousiasme, la paix, l’objectif d’un enfant…" déclare-t-il.

Depuis, il a suivi une formation Montessori en Espagne, a rencontré à Roubaix l’enseignant de la plus ancienne classe montessorienne, Christian Maréchal, et a décidé de filmer pendant plusieurs mois sa classe.
Se fiant à la question fondamentale : "Que serait l’adulte sans l’enfant qui l’aide à s’élever ?", le réalisateur nous entraîne dans une expérience palpitante, avec sa propre voix-off pour commentaire et celle de Anny Duperey lisant des extraits des ouvrages de la grande pédagogue.

JPEG - 77.5 ko

 

On découvre, en immersion, en quoi l’enseignement est différent dans une telle classe. Ce qui frappe surtout, outre de belles images significatives, c’est le climat de paix et de sérénité qui règne, dans la mesure où les élèves ne sont pas guidés par les adultes, sauf s’ils en font la demande et en aparté.
Chacun suit son chemin sans œillères et sans objectif, cet horrible mot tellement à la mode de nos jours.

Maria Montessori (1870-1952) a créé sa méthode au moment le plus terrifiant de l’histoire mondiale, et sa recherche fondamentale était d’enseigner la paix, l’harmonie et la tolérance aux jeunes esprits. Il faut imaginer, disait-elle, que l’enfant propulsé dans le monde le découvre comme un étranger découvre le pays dans lequel il vient de s’installer. Il faut qu’il aille vite pour comprendre les codes et les objets qui l’entourent.

JPEG - 102.7 ko

 

Le titre résume parfaitement cette pédagogie : le maître est l’enfant, c’est lui qui forme l’adulte ; c’est l’enfant aussi qui forme les plus petits lorsqu’ils demandent des conseils.
La classe Montessori ressemble à une petite ruche tranquille, dans laquelle les personnes chuchotent et vaquent à des activités qu’elles ont librement choisies.
La méthode connaît un engouement particulier en Europe, mais surtout en France. Il faut s’empresser de voir ce film, pour rencontrer enfin des profs et des enfants heureux.

Jean-Max Méjean
Jeune Cinéma en ligne directe

Le maître est l’enfant. Réal, sc, ph, son : Alexandre Mourot ; mont : Catherine Mamecier ; mu : Damien Salençon (France, 2017, 100 mn). Documentaire.

Revue Jeune Cinéma - Contacts