home > Films > Des lois et des hommes (2014)
Des lois et des hommes (2014)
de Loïc Jourdain
publié le mardi 10 octobre 2017

par Nicole Gabriel
Jeune Cinéma n° 382-383, automne 2017

Sortie le mercredi 11 octobre 2017

JPEG - 298.7 ko

 


Loïc Jourdain aura mis plus de dix ans à réaliser, puis à sortir, son film intitulé en français Des lois et des hommes et en anglais A Turning Tide in the Life of Man. Cette production franco-irlandaise, presque uniquement parlée en gaélique, d’une durée inhabituellement longue pour un documentaire, et qui traite d’un sujet a priori pointu (les quotas de pêche en Europe), parvient par sa densité et sa force de conviction à nous émouvoir. Du pêcheur d’Islande cher à Pierre Loti, on passe au pêcheur d’Irlande, en l’occurrence un natif de la petite île d’Inishbofin, John O’Brien, protagoniste d’un drame contemporain : la perte de son travail.

JPEG - 334.9 ko

 

En effet, si l’entrée de son pays dans l’Union européenne a signifié, en un premier temps, une manne financière permettant l’introduction de l’eau et de l’électricité sur l’île ainsi que la modernisation des infrastructures portuaires, très vite ont suivi des contraintes légales limitant son activité au ramassage des crabes.
Effet pervers de la protection de l’environnement et concurrence déloyale des bateaux usines, qui s’arrogent 90% des quotas autorisés et mènent à l’asphyxie des marins pêcheurs. Ceux-ci en sont réduits à pointer au chômage ou envisagent d’émigrer, comme il est de tradition en Irlande. Sa terre, se demande John, est-elle vouée à devenir une réserve d’oiseaux ?

JPEG - 347.2 ko

 

S’organise alors la lutte collective pour la sauvegarde de leur gagne-pain, mais aussi de leur mode de vie et de leur culture.
Avec les îles proches, puis avec les pêcheurs européens qui rencontrent les mêmes problèmes en Bretagne, en Corse et en Grèce. La profession réclame à Bruxelles une exception à la règle et fait valoir son apport en matière de diversité. Cette action ne passe pas par une mobilisation traditionnelle, avec manifestations et épreuves de force spectaculaires. Il s’agit plutôt d’un travail de fourmi au sein même de l’institution ayant édicté les règles, avec discussions opiniâtres, dépôt d’amendements, contre-lobbying. Une longue marche à travers les institutions.

JPEG - 475.2 ko

 

Le traitement du film est classique, qui alterne de magnifiques scènes insulaires, pour la plupart captées en extérieur, de rares vues en bateau, des enregistrements des meetings en Irlande et des réunions à Bruxelles (où la langue devient l’anglais).
Les plans sont relativement brefs s’agissant d’un très long métrage. Le point de vue adopté est celui du pêcheur, dont la voix off, aux accents celtes, rythme la bande-son. Le réalisateur nuance chaque aspect du problème. Son empathie pour les travailleurs de la mer ne l’empêche pas d’analyser les enjeux d’un conflit des plus actuels. Il ne s’agit plus ici de la lutte de l’homme contre la nature, comme chez Flaherty, mais d’un conflit politique et social dont la nature est le cadre.

Tels les saumons qui remontent les rivières et affrontent les courants marins, John et ses amis ont remporté quelques fragiles victoires. Ils incarnent une autre conception du développement et du progrès ainsi que le refus de la privatisation des biens communs à tous au profit d’un petit nombre.

Nicole Gabriel
Jeune Cinéma n° 382-383, automne 2017

Des lois et des hommes (A Turning Tide in the Life of Man.) Réal, sc, ph : Loïc Jourdain ; sc, mont : Mirjam Strugalla ; ph : Tristan Clamorgan ; mu : Guillaume Beauron (France-Irlande, 2014, 90 mn). Documentaire.

Revue Jeune Cinéma - Contacts