home > Films > Atelier (l’) (2017)
Atelier (l’) (2017)
de Laurent Cantet
publié le mardi 10 octobre 2017

par Patrick Saffar
Jeune Cinéma n° 381, été 2017

Sélection officielle Un certain regard du Festival de Cannes 2017

Sortie le mercredi 11 octobre 2017

JPEG - 88 ko

 


Le début de L’Atelier donne une impression de déjà-vu : des jeunes en insertion se réunissent à La Ciotat autour d’une "personnalité", une romancière connue, afin d’écrire un roman noir.

On craint alors le festival de tchatches tel qu’on avait pu en voir dans Mon Roi, avant que le film ne se recentre autour d’un double enjeu.

JPEG - 161.3 ko

 

Celui, tout d’abord, du langage, qui oppose, assez classiquement, le babil des jeunes à la maîtrise de l’écrivain, provoquant chez les premiers une méfiance évidente.
Mais très rapidement, on entre dans le vif du sujet : où, quand, comment pourrait avoir lieu le crime fictionnel ?
L’un y verra un forfait raciste, tandis que l’autre inscrira le drame dans le passé, celui, toujours vivace, du chantier naval fermé depuis vingt-cinq ans.

JPEG - 242 ko

 

Cantet inscrit ainsi habilement son portrait de groupe dans le contexte sociogéographique de la jeunesse locale.

Mais le plus taiseux, et le plus intrigant, reste Antoine, le second point de focalisation de l’œuvre, celui en qui L’Atelier trouve sa portée la plus ample.
Fasciné par les jeux vidéo et visiteur de sites de la "fachosphère", il entretient avec la romancière les relations les plus complexes. Elle cherchera à le "sauver", tandis que lui se fera menaçant, le film basculant pour un temps dans cette ambiance de thriller qui est justement l’enjeu de l’atelier.

JPEG - 123.8 ko

 

Lorsque, revenu à de meilleures intentions, Antoine sera à même de lire à l’ensemble du groupe une "lettre d’adieu" fort bien écrite, le film prend une dimension supplémentaire en interrogeant implicitement le rapport entre la langue parlée et le langage écrit.
La littérature, puisque c’est bien ce dont il est question dans cet atelier, peut-elle faire prendre conscience ?
C’est un des enjeux de ce film véritablement politique.

Patrick Saffar
Jeune Cinéma n° 381, été 2017

L’Atelier. Réal, sc : Laurent Cantet ; sc : Robin Campillo ; ph : Pierre Milon ; mont : Mathilde Muyard ; mu : Bedis Tir & Édouard Pons. Int : Marina Foïs, Matthieu Lucci, Warda Rammach, Issam Talbi (France, 2017, 113 mn).

Revue Jeune Cinéma - Contacts