home > Personnalités > Tomuya
Tomuya
Brève
publié le mercredi 22 novembre 2017

Jeune Cinéma en ligne directe

Journal de Ben Cash (Mercredi 22 novembre 2017)

JPEG - 476.7 ko

 


L’Occident pense le Japon comme un pays à la fois introverti, qu’il est difficile de pénétrer, et envahissant et guerrier, avec des touristes en bandes et, en toile de fond encore pour quelques années, le souvenir traumatique de Pearl Harbor. Autrefois, il est même arrivé qu’on soit étonné que le grand Akira Kurosawa puise ses inspirations dans les ouvrages étrangers.

Le chanteur, écrivain et voyageur Tomuya Endo, dit Tomuya, lui, contredit tous les clichés.

JPEG - 303.2 ko

 

JPEG - 301 ko

 

Nourri de tradition avec le Nô et le haiku, il est venu en France et il est tombé amoureux de son cinéma, de ses chansons et de Paris, avec d’excellentes fréquentations : Brigitte Fontaine, Boris Bergman ou Serge Gainsbourg et les grands classiques, Brassens, Brel, Montand ou Trenet.
Ou Jean-Louis Murat.


 

Tout le monde en fait l’expérience un jour ou l’autre : on voit mieux avec une bonne distance. On voit mieux Paris, avec des yeux neufs, si on revient de New York ou de Tokyo, comme si l’éloignement du voyage boostait l’émerveillement.

C’est l’essence du vécu de Tomuya, le Japonais de Paris. Et c’est son étonnant génie : il nous transmet, à nous autres autochtones aux yeux trop habitués, la fraicheur de son nouveau regard, chaque fois qu’on l’écoute chanter ou raconter.

Tomuya vient de publier, au Japon, un ouvrage absolument extraordinaire, qui peut devenir un usuel incontournable quand il sera traduit en français.

JPEG - 153.4 ko

 

JPEG - 744.4 ko

 

L’ouvrage recense toutes les passerelles cinématographiques, images à l’appui, entre le France et le Japon, de Charles Perrault (1628-1703) à Mireille Darc (1938-2017), en passant par Nostradamus (1503-1566).

JPEG - 689.1 ko

 

JPEG - 650.3 ko

 

JPEG - 653.9 ko

 

JPEG - 630.1 ko

 

* Tomuya Endo, Cinéma France-Japon, préface de Max Tessier, 2017.

Avec un chapitre particulier sur l’actrice Yoko Tani (1928-1999), qui fit sa vie en France, sur laquelle, Tomuya, en chercheur acharné, fouille toutes les archives du monde.

JPEG - 165.2 ko

 



Revue Jeune Cinéma - Contacts