Silence Breakers
Brève
publié le jeudi 7 décembre 2017

Jeune Cinéma en ligne directe
Journal de Ben Cash 2017 (7 décembre 2017)

JPEG - 142.8 ko

 


Jeudi 7 décembre 2017

 

Ainsi donc, les révolutions rapides et joyeuses, parfois appelées "de velours", dont rêvait Maïakovski, ça existerait de temps en temps ?

En 2017, les Silence Breakers sont une nouvelle avant-garde, inespérée, qui a surgi cet automne, relançant un nouveau féminisme.
On le croyait éteint parce que devenu inutile dans cet Occident qui se croit toujours la "maître étalon".
Il couvait sous les braises des bad news venues du reste du monde, et des lieux communs du grand Ouest sauvage.
Car les faits sociaux demeurent énigmatiques et imprévisibles.

En voici la troisième vague, un grand bond en avant, et c’est une grande nouvelle, qui, si elle se confirme, si elle est validée et perdure, peut changer la face du monde par un nouveau biais.

JPEG - 162.1 ko

 

La Une de Time se veut "un simple constat", pas un honneur.
Mais on sait que toute notoriété prend valeur d’exemple dans le grand spectacle.
Du coup il suffit de regarder la liste des "personnalités" de l’année, au fil du temps, pour avoir froid dans le dos.
Il n’empêche, toute reconnaissance est bonne à prendre.

Par ailleurs, on peut constater que parmi les lauréats (gens, événements, ou autres machins) qui ont "marqué l’année du monde", il n’y a pratiquement pas de femmes, ou alors proposées par paquets (En 1975, "les Américaines" (12 femmes), en 2002, les "Wistleblowers" (3 femmes).

Eh bien, les femmes et leurs amis, qu’elle restent groupées !
Ça marche pas si mal à l’heure des réseaux sociaux.

JC en ligne directe



Revue Jeune Cinéma - Contacts