home > Films > Lion est mort ce soir (le) (2017)
Lion est mort ce soir (le) (2017)
de Nobuhiro Suwa
publié le mercredi 3 janvier 2018

par Jean-Max Méjean
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 3 janvier 2018

JPEG - 591.9 ko

 


Le réalisateur japonais Nobuhiro Suwa rend hommage à Jean-Pierre Léaud et, par ricochet, à François Truffaut. Le cinéaste nous avait offert, en 2001, un remake de Hiroshima mon amour, H Story avec Béatrice Dalle, et il a depuis réalisé à Paris Un couple parfait (2005) avec Valeria Bruni-Tedeschi et Bruno Todeschini, un des segments de Paris, je t’aime en 2006 et en 2009 (cosigné avec Hippolyte Girardot), Yuki et Nina, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs.

Le lion est mort ce soir est une belle réflexion métaphorique sur la mort, à partir de l’adaptation par Solomon Linda, en 1939, d’une chanson populaire africaine, devenue un standard mondial, un des succès ici d’Henri Salvador.

JPEG - 231.5 ko

 

Ce film raconte plusieurs rencontres : d’abord, celle de Jean-Pierre Léaud avec un nouveau film, dans le Midi, dans lequel il doit jouer sa propre mort ; ensuite, celle avec son premier amour dans une maison abandonnée. Enfin, celle avec une bande de gamins cinéphiles du village qui tournent un film et qui choisissent Léaud comme acteur principal, non pour sa notoriété, mais parce qu’ils trouvent ce clochard plutôt pittoresque.

JPEG - 232.8 ko

 

C’est cette dernière rencontre la plus intéressante car Nobuhiro Suwa fait dériver son film vers une méditation sur la beauté de la vie et de la nature avec, dans la trame, l’incontournable présence de la mort, mise en parallèle avec la candeur et la spontanéité des enfants.
"La mort est la rencontre, l’important est de la voir arriver", ce n’est pas une réplique que j’ai écrite, déclare Suwa. Elle est venue de l’esprit de Jean-Pierre et de ses réflexions sur la question : Comment jouer la mort ?. Et cela s’est exprimé dans son improvisation."

JPEG - 655 ko

 

Malgré la mélancolie qui se dégage du film, on en sort plutôt requinqué.
Le lion est mort ce soir a ses limites, dues au genre adopté, mais il n’en possède pas moins une étrangeté certaine, comme une carte postale ancienne qu’on découvre dans un grenier et qui permet d’évoquer un monde qu’on pourrait ressusciter.
Un film quelque peu proustien, dans la tradition d’une Nouvelle Vague qui se souviendrait de Marcel Pagnol, et dans lequel Suwa a réussi à faire chanter Jean-Pierre Léaud.

Jean-Max Méjean
Jeune Cinéma en ligne directe

Le lion est mort ce soir. Réal, sc : Nobuhiro Suwa ; ph : Tom Harari ; mont : Martial Salomon. Int : Jean-Pierre Léaud, Pauline Étienne, Maud Wyler, Isabelle Weingarten, Louis-Do de Lencquesaing (France-Japon, 2017, 103 mn).

Revue Jeune Cinéma - Contacts