home > Films > Caméra de Claire (la) (2017)
Caméra de Claire (la) (2017)
de Hong Sangsoo
publié le mercredi 7 mars 2018

par Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma n° 385-386, février 2018

Sortie le mercredi 7 mars 2018

JPEG - 148.5 ko

 


La jeune et belle Jeon Manhee (Kim Minhee) travaille depuis cinq ans comme vendeuse internationale dans le monde du cinéma. À Cannes, durant le Festival, elle est brutalement licenciée par sa patronne pour cause de malhonnêteté. On apprend par la suite qu’elle a couché avec le réalisateur So Wansoo et que celle-ci est profondément jalouse.

JPEG - 130.1 ko

 

Jeon Manhee se promène dans la ville et fait alors la connaissance de Claire (Isabelle Huppert), qui venait de rencontrer quelques temps avant, So Wansoo (Jung Jinyoung), accompagné plus tard de Nam Yanghye (Chang Mihee) la patronne de Jeon Manhee.

JPEG - 178.5 ko

 

JPEG - 151.1 ko

 

L’univers cinématographique de Hong Sangsoo est la scène de rencontres aléatoires, un labyrinthe aux combinaisons multiples où le hasard joue le rôle principal et guide les personnages. Les parcours de chacun se croisent au gré des repas et des retrouvailles au café, enrichissant chaque fois un peu plus l’histoire commune, dont la simplicité émerveille le récit.

JPEG - 199.7 ko

 

Ce dernier film n’échappe pas à la règle, la candeur et la grâce étant les deux piliers du cinéma de Hong Sangsoo. Une atmosphère particulière, un charme s’installent peu à peu, rythmés par la musique entraînante de Dalpalan qui répand délicatesse et fraicheur. Mais ce n’est pas tout, Claire passionnée par la photographie, shoote les personnages qu’elle rencontre et ce geste apporte au film une dimension philosophique sur le temps et sa reproductibilité à l’infini.

Dans une rare légèreté et de façon presque anodine, Hong Sangsoo distille un sentiment de plaisir à la fois par la narration du film et ses dialogues et par le sens même du cinéma en tant que lieu de mémoire. Quiproquos, égarements et surprises se mêlent au drame de l’amour et de la jalousie, en clin d’œil aux contes moraux de Rohmer.

JPEG - 138.5 ko

 

Mais ce qui importe avant tout pour Claire, c’est la trace du temps impressionnée sur pellicule et la possibilité pour les individus de revivre les scènes différemment, les reprenant là où ils les ont interrompues. L’action du film se déroule au présent, un présent improvisé et incertain, sans début ni fin, où chaque séquence peut à l’envi être reprise dans le désordre. Isabelle Huppert est lumineuse dans ce rôle qui semble écrit pour elle, ballade remplie de grâce dans la réalité rêvée du cinéma.

Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma n° 385-386, février 2018

La Caméra de Claire. Réal, sc : Hong Sangsoo ; ph : Lee Jinkeun ; mont : Hahm Sung-won ; mu : Dalpalan. Int : Kim Min-hee, Chang Mi-hee, Jung Jon-young (France-Corée 2017, 69 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts