Semaine du 9 au 15 juin 2014
publié le lundi 9 juin 2014

Dimanche 15 juin 2014
20.40 : Diamants sur canapé de Blake Edwards (1961), sur TCM
Une excellente traduction française du titre anglais, pour une fois : Breakfast at Tiffany’s de Truman Capote. Parce qu’on y aime Audrey Hepburn presque autant que dans Vacances romaines.
20.40 : Stalag 17 de Billy Wilder (1953), sur Paramount Channel.
Comment faire rire sur un sujet dramatique ? C’est le secret de Wilder.
20.45 : Radiostars de Romain Lévy (2012), sur Ciné+Émotion
Les aventures de Alex, Arnold et Cyril, vedettes de l’émission "Breakfast Club" sur Blast FM, rejoints pas Ben. Les copains, les vannes. Et finalement, c’est pas l’imprésario et ses bidouilages, mais l’audimat qui fait la différence. Bref la nouvelle morale du Web. C’est pas si souvent qu’on rit de si bon cœur. Premier film de Romain Lévy, scénariste à la langue bien pendue.
20.45 : Dersou Ouzala de Akira Kurosawa (1975), sur Ciné+Classic.
Kurosawa dans la toundra, un chef d’œuvre.
20.45 : Trois Couleurs : Bleu de Krzysztof Kieslowski (1993), sur Cine+Club
D’aucuns préfèrent Trois Couleurs : Rouge. Mais dans Bleu, on en arrive à être ému par l’Épître aux Corinthiens, une gageure.
22.20 : Mélo de Alain Resnais (1986), sur Ciné+Club
La perfection Bernstein redécouverte, avec les trois préférés de Resnais : Azéma, Arditi et Dussollier.
0.10 : Traquenard de Nicholas Ray (1958), sur FR3 (Cinéma de minuit)
Pour les deux danses sublimes de Cyd Charisse. En anglais, le film s’appelle Party Girl, la première fois que le titre est utilisé. Suivront : celui de Daisy von Scherler Mayer, en 1995, et naturellement celui de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis en 2014. On pense aux paroles du tube de U2 : I know a girl / A girl called Party, Party Girl / I know she wants more than a party, Party Girl / And she won’t tell me her name.

Samedi 14 juin 2014
20.40 : Les Aventures de Robin des bois de Michael Curtiz et William Keighley (1938), sur TCM.
Toujours imité, jamais égalé. Il y en a eu une une dizaine, facile !
20.45 : Le Septième Juré de Edouard Niermans (2007), sur FR3.
Pour comparer avec la (bonne) version de Georges Lautner, Bernard Blier contre Jean-Pierre Darroussin.
20.45 : Good Morning Babylon de Paolo et Vittorio Taviani (1987), sur Ciné+Club.
Belle recréation de l’Hollywood des années 10.
22.40 : Taxi Blues de Pavel Lounguine (1990), sur Ciné+Club.
Le film qui a fait découvert Lounguine, qui n’a peut-être jamais fait mieux depuis.

Vendredi 13 juin 2014
20.40 : L’Arnaque de George Roy Hill (1973), sur TCM
Ah, la belle époque !
20.40 : Dimanche noir de John Frankenheimer (1977), sur Parmount Channel
Un polar haletant, comme chez Frankenheimer d’habitude. là ce sont des terroristes que préparent des attentat dans un stade.
20.45 : Margin Call de J.C. Chandor (2011), sur Ciné+Premier
Obligatoire : aussi terrifiant dans la description de la crise de 2008 que Inside Job.
20.45 : Le Silence de Lorna de Jean-Pierre et Luc Dardenne (2008), sur Ciné+Club
Un bon Dardenne, ce qui n’est pas forcément un pléonasme.
22.45 : Révélations de Michael Mann (1999), sur TCM
On n’a pas fait mieux sur les escroqueries des industries du tabac.

Jeudi 12 juin 2014
20.40 : Meurtre à Hollywood de Blake Edwards (1988), sur TCM
Un régal signé Edwards, égal à lui-même.
20.40 : Pour elle de Fred Cavayé (2008), sur France 3
Un excellent polar avec Vincent Lindon. Tellement bien qu’ils en ont fait un remake à Hollywood.
20.45 : Une femme sous influence de John Cassavetes (1974), sur Ciné+Classic
Pour Gena Rowlands, mais elle est quand même beaucoup mieux dans Gloria. D’aucuns ont détesté ce film.
20.45 : Bons Baisers de Bruges de Martin McDonagh (2008), sur Treizième Rue
Un surprenant polar plein d’humour noir.
20.45 : Odette Toulemonde de Éric-Emmanuel Schmitt (2006), sur TVBreizh
Pour Catherine Frot, sans avenir à Charleroi.

Mercredi 11 juin 2014
20.45 : Mains armées de Pierre Jolivet (2012), sur Ciné+Premier
Jolivet est un réalisateur trop méconnu.
20.45 : Orgueil et Préjugés de Joe Wright (2005), sur Ciné+Émotion
Pour Jane Austen et Keira Knightley
20.45 : Les Yeux sans visage de Georges Franju (1959), sur Cine+Classic
Pour Edith Scob qu’on amerait voir plus souvent. La dernière fois, c’était dans le Carax, Holy Motors, en 2012.
22.10 : Thérèse Desqueyroux de Georges Franju (1962), sur Ciné+Classic
Pour le comparer avec la version récente de Claude Miller.
23.55 : Thomas l’imposteur de Georges Franju (1965), sur Ciné+Classic
Pour couronner la soirée Franju.
00.01 : My House in Umbria de Richard Loncraine (2003), sur Sundance Channel.
Un très charmant téléfilm HBO, avec Maggy Smith et Chris Cooper, et l’acteur fétiche de Mike Leigh, Timothy Spall, qui vient de recevoir le Prix d’interprétation masculine pour Mr Turner, au festival de Cannes 2014.

Mardi 10 juin 2014
20.40 : Le Privé de Robert Altman (1973), sur TCM
Pour la première séquence et le plus beau chat roux de l’histoire du cinéma.
20.45 : Les Femmes du Bus 678 de Mohamed Diab (2010), sur Ciné+Club
Premier film de l’Égyptien Mohamed Diab, scénariste à succès ET féministe.
22.25 : Les Enfants de Belle Ville de Asghar Farhadi (2004), sur Ciné+Club
Un film peu connu du réalisateur de Une séparation.
22.25 : John McCabe de Robert Altman (1971), sur TCM
Pour le regard de Julie Christie sous opium.

Lundi 9 juin 2014
20.40 : French Connection de William Friedkin (1971), sur TCM
Un film tourné en plein air, comme dans les années 40, et la découverte de Gene Hackman.
20.45 : Le Grand Soir de Gustave Kervern et Benoît Delépine (2012), sur Ciné+Club
Avec Poolverde et Dupontel, l’univers parallèle des Groslandais.
20.45 : Les Hommes de la mer de John Ford (1940), sur Cine+Classic
Le premier film de guerre John Ford, sur la Résistance, quasiment en direct.
22.10 : La Petite bande de Michel Deville (1982), sur Ciné+Famiz
Film sonore et muet, avec des enfants en fugue.
Minuit : Mariage à Mendoza de Édouard Deluc (2013), sur Cine+Club
On croyait que les roadmovies avaient un peu fait leur temps. Ce voyage de deux frères, Nicolas Duvauchelle et l’ineffable Philippe Rebot, qui traversent l’Argentine pour rejoindre leur cousin Benjamin Biolay à ses noces, est un pur délice. Philippe Rebot est à découvrir, et suivre attentivement. Édouard Deluc aussi, dont c’est le premier film.

Revue Jeune Cinéma - Contacts