home > Films > Basquiat, un adolescent à New York (2018)
Basquiat, un adolescent à New York (2018)
de Sara Driver
publié le mercredi 19 décembre 2018

par Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 19 décembre 2018

JPEG - 291.2 ko

 


À partir de documents d’archives filmés et photographiés dans le milieu artistique américain des années 78-80, Sara Driver réalise un portrait du jeune peintre Jean-Michel Basquiat, surgissant, à l’âge de 16 ans, dans New York en proie à la violence, à la drogue et à la misère. Grâce au travail considérable de Alexis Adler, fidèle amie du peintre, qui, à l’époque, a su réunir un véritable trésor d’archives visuelles, la présence de Basquiat se manifeste tout au long du film.

JPEG - 239.8 ko

 

Dans un montage saccadé, vivant et rythmé, au son des danses hip-hop, de la musique punk-rock, des airs de salsa, de disco, du rap et du No Wave, la fine silhouette du peintre apparaît, s’efface et réapparaît, toujours droite et plantée au milieu d’agitations et de cogitations plastiques.
Sur son visage brille l’expression d’une grande douceur affable. Cette expression si délicate, qui pointe dans le mutisme des images photographiques, complète l’idée que l’on peut se faire de ce génie précoce. Une présence fugace et légère, dont la vie ne pouvait être que d’une brièveté tragique et contenir en elle l’inspiration essentielle et évidente d’un talent indiscutable.

JPEG - 269.4 ko

 

C’est cela qu’évoque magnifiquement le film, une plongée de 78 minutes dans un tourbillon d’informations, de rencontres authentiques, à l’écoute de Jim Jarmusch, James Nares, Lee Quinones, Fab Five Freddy, Glenn O’Brien, Luc Sante, relatant les rebondissements incroyables de Basquiat, depuis SAMO, la signature de ses écritures sur les murs de Manhattan, aux expositions collectives de Colab, à la fréquentation du Mudd Club pour inventer d’autres formes, franchir les frontières picturales, ouvrir l’art à la rue, décloisonner l’élitisme blanc et peindre la figure noire, en composant une œuvre à l’expressionnisme libéré de toutes les règles formelles.

JPEG - 142.1 ko

 

Un film passionnant qui laisse en mémoire la douceur du regard du peintre, confronté à la fulgurance de son œuvre.

Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma en ligne directe

Basquiat un adolescent à New York (Boom for Real : The Late Teenage Years of Jean-Michel Basquiat). Réal, sc : Sara Driver ; ph : Adam Benn ; mont : Adam Kurnitz. Int : Alexis Adler, Al Diaz, Fab 5 Freddy, Felice Rosser (USA, 2018, 78 mn). Documentaire.



Revue Jeune Cinéma - Contacts