home > Films > Maguy Marin, l’urgence d’agir (2018)
Maguy Marin, l’urgence d’agir (2018)
de David Mambouch
publié le mercredi 6 mars 2019

par Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 6 mars 2019

JPEG - 123.7 ko

 


Quand en 1981, Maguy Marin crée May Be, elle ne réalise pas à quel point, après sa chorégraphie, le monde de la danse contemporaine en sera changé. (1)
Dans la lignée de Pina Bausch, elle réinvente le groupe, le groupe qui danse, qui marche, qui s’égare, qui se perd, une humanité entière, bouleversante, composée de dix danseurs. Elle maquille de glaise leurs visages et leurs corps, recouverts d’une terre qui se fendille et se craquelle, produisant des visages sortis d’un lointain passé, ou d’une vie en devenir ; sur ces visages, des yeux exorbités disent le désarroi, la détresse, l’effroi de ce qu’ils ont vu, vécu, enduré, ou de ce qu’ils pressentent.

JPEG - 168.8 ko

 

JPEG - 91 ko

 

Ce sont des vivants et des morts, d’ici et d’au-delà.
Maguy Marin figure une assemblée de vieillards et d’oubliés, inspirés de Samuel Beckett, vêtus de haillons, de grandes blouses blanches jaunies et sales, dont il ne reste que l’expression du visage effaré et du corps, déformé et vieilli, en lambeaux.

JPEG - 164.6 ko

 

Cette création chorégraphique reflète une image du monde, le film de David Mambouch en choisit des fragments terrifiants, gros plans sur les têtes semblant sorties d’un cauchemar ou encore d’une mascarade de James Ensor, puis cadrages larges sur des corps cabossés, usés et regroupés ensemble, se dirigeant vers l’inconnu, égarés.

JPEG - 153.5 ko

 

On comprend pourquoi ce film est une réussite, par sa réalisation, mais aussi sur l’approche esthétique et philosophique de l’œuvre de Maguy Marin. David Mambouch est le fils de la chorégraphe, il est né avec May Be, et ce qu’elle a inventé lui est forcément très familier.

JPEG - 156.8 ko

 

Le film, étonnant et bouleversant, est composé d’entretiens avec des danseurs, de répétitions avec Maguy Marin, de quelques notes biographiques qui la concernent, notamment sur ses parents républicains immigrés espagnols, son parcours depuis le Conservatoire de Toulouse, l’école de Béjart, les créations des centres chorégraphiques de Rillieux-la-Pape, puis de RamDam, et retour à plusieurs reprises sur May Be, spectacle fondateur de cette visionnaire.

JPEG - 118.3 ko

 

JPEG - 182.3 ko

 

En plus de la relier au théâtre, Maguy Marin donne une dimension supplémentaire à la danse. Il y a, dans les attitudes et les gestes, quelque chose de l’ordre de la sculpture, la glaise agissant comme le plâtre, sur les corps et les tissus, traçant l’immobilité dans l’expression des visages et dans le tombé des drapés.

Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma en ligne directe

1. La pièce May B, inspirée des textes de Samuel Beckett, a été créée le 4 novembre 1981, à Angers, par le Centre national de danse contemporaine (CNDC).


Maguy Marin, l’urgence d’agir. Réal, sc : David Mambouch ; ph, mont : Pierre Grange ; mu : Charlie Aubry (France, 2018, 108 mn). Documentaire.



Revue Jeune Cinéma - Contacts