home > Films > Familia (la) (2017)
Familia (la) (2017)
de Gustavo Rondón Córdova
publié le mercredi 10 avril 2019

par Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma en ligne directe

Sélection de la semaine de la critique 2017

Sortie le mercredi 10 avril 2019

JPEG - 123.8 ko

 


Des gosses jouent à cogner une balle contre un mur d’immeuble sur l’esplanade d’une cité ouvrière de la banlieue de Caracas.

JPEG - 183.7 ko

 

Le vacarme assourdissant de la ville rend la scène brutale. Un jour, un des enfants meurt sous les coups d’un autre enfant, Pedro. Le sang coule dans la cité. Pedro et son père Andrès sont contraints de fuir la vengeance du clan de la cité.

JPEG - 116.3 ko

 

JPEG - 114.8 ko

 

Fiction dramatique d’une escalade de la violence engendrée par la pauvreté, la crise économique, la corruption, la criminalité, qui gangrènent la société vénézuélienne, et ici, le destin brisé d’un père et de son fils meurtrier.

JPEG - 95.2 ko

 

Gustavo Rondón Córdova met l’accent sur la relation père-fils après la tragédie, il capte ce qui les contraint à faire connaissance, à travers une certaine brutalité, pour s’accepter et vivre ensemble. Fragilisé, conscient de son geste irréfléchi, le fils s’enferme dans la culpabilité et doit faire face au mutisme sévère du père. Bruyant, au début, de vie et de mouvements, tourné caméra à l’épaule, le film devient silencieux et presque immobile. Le père et l’enfant sont en cavale, se font héberger ici et là, vivant difficilement de petits boulots.

JPEG - 190.1 ko

 

Le réalisateur crée alors une sorte de territoire blanc : les travaux dans une maison vide aux murs enduits de plâtre, le linge blanc qui bat au vent, le matelas d’une blancheur immaculé, la lumière brillante et froide sur les visages blanchis, comme si l’espace de vie prenait une couleur sans fard, soudain dépouillée et nue, dans une vérité implacable.

JPEG - 120.7 ko

 

JPEG - 111.3 ko

 

Une vie normale serait-elle enfin possible ? Sortir à nouveau dans la ville sans en avoir peur, retrouver la confiance d’un père, travailler pour vivre, reconstruire une maison, autant de mirages pour les deux protagonistes, au jeu d’une rare authenticité.

JPEG - 159.2 ko

 

Bien accueillie à la Semaine de la Critique en 2017, La familia est un premier long métrage d’une maîtrise remarquable. Face au drame social, le réalisateur invente un dispositif scénique, dans Caracas et à l’extérieur, une sorte d’espace mental vide dans lequel les personnages imaginent un nouvel avenir.

Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma en ligne directe


La familia. Réal, sc : Gustavo Rondón Córdova ; ph : Luis Armando Arteaga ; mont : Andrea Chignoli ; mu : Alejandro Zavala. Int : Giovanni Garcia, Reggie Reyes, Kirvin Barrios, Indira Jimenez (Venezuela-Chili-Norvège, 2017, 82 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts