home > Films > Jeanne (2018)
Jeanne (2018)
de Bruno Dumont
publié le mercredi 11 septembre 2019

par Nicole Gabriel
Jeune Cinéma n°395, été 2019

Sélection officielle Un certain regard du Festival de Cannes 2019

Sortie le mercredi 11 septembre 2019

JPEG - 167.6 ko

 


Quid du film de Bruno Dumont, qui enfonce le clou en ces temps de crise perpétuelle et de renouveau des nationalismes ? Jeanne ne garde plus ses blancs moutons. Armée de pied en cap, souvent juchée sur un destrier, une lance à la main, elle affronte, seule ou presque, l’année 1429, celle de son triomphe - la libération d’Orléans - et de son martyre.

JPEG - 280.7 ko

 

C’est Lise Leplat Prudhomme, qui avait huit ans dans Jeannette et qui en a dix aujourd’hui, qui incarne l’héroïne. Forte d’un second stage chez Dumont, la (future) collégienne ne devrait avoir aucun mal à se faire élire au poste de déléguée de classe à la rentrée prochaine. Le résultat est saisissant. La petite débite son texte - celui de Péguy - ou des phrases tirées des minutes du procès, sues sur le bout des doigts, tout à fait comme Brecht l’attendait d’un comédien "épique".

JPEG - 137.1 ko

 

Le paysage subit également un effet de distanciation. Ce sont encore les dunes de Ma Loute, rendues étranges et anachroniques par la belle photographie de David Chambille, qui, çà et là, laisse dans le cadre des blockhaus de la Seconde Guerre mondiale.

JPEG - 161.5 ko

 

JPEG - 188.9 ko

 

Dans les scènes du procès, tournées dans la cathédrale d’Amiens qui n’avait pas été fermée aux visiteurs, le travail de prise de vues et de son est magnifique.

JPEG - 142.8 ko

 

JPEG - 87.1 ko

 

Le réalisateur renonce presque à la comédie musicale et au gimmick du headbanging mais conserve grotesque et sublime, sacré et profane, acteurs chevronnés (Fabrice Lucchini dans le rôle du roi) ou révélés par lui (cf. le chanteur Christophe en moine-juré), non-professionnels inclus, qu’ils soient chômeurs ou professeurs à l’université de Lille. Certains seront assommés par le résultat, mais à notre sens, le mélange prend.

JPEG - 141.5 ko

 

JPEG - 354.9 ko

 

Quant à la scène du bûcher, la plus risquée, elle est tout simplement admirable.
Placée très loin, la caméra suit la minuscule silhouette de Jeanne qui s’affaisse peu à peu. On se souvient de La Crucifixion du Christ de Peter Brueghel l’Ancien, visible au Kunsthistorisches Museum de Vienne.

Nicole Gabriel
Jeune Cinéma n°395, été 2019


Jeanne. Réal, sc, mont : Bruno Dumont ; ph : David Chambille ; mont : Basile Belkhiri ; mu : Christophe. Int : Lise Leplat Prudhomme, Annick Lavieville, Justine Herbez, Fabrice Luchini, Christophe (France, 2018, 138 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts