home > Films > Un flic sur le toit (1976)
Un flic sur le toit (1976)
de Bo Widerberg
publié le mercredi 18 septembre 2019

par Claude Benoît
Jeune Cinéma n°104, juillet-août 1977

Sorties les mercredis 6 juillet 1977 et 18 septembre 2019

JPEG - 198.2 ko

 


Au Festival de Cannes 1977, le cinéma scandinave était bien représenté, dans les sélections officielles. (1)
Parallèlement, comme tous les ans, l’Institut suédois de la cinématographie avait loué une salle cannoise pour présenter les productions les plus récentes de son cinéma national. C’est là qu’on a pu voir, 12 nouveaux films suédois (2) parmi lesquels L’Homme sur le toit (3), le nouveau film de Bo Widerberg, une adaptation inventive d’un livre de Sjöwall & Wahlöö, les deux grands auteurs du roman policier suédois. (4)

JPEG - 237.8 ko

 

JPEG - 270.4 ko

 

C’est un thriller époustouflant, mené avec maestria sur un rythme parfois nonchalant, comme dans la première partie (la chasse à l’homme), par un réalisateur au sommet de son talent et de son art.

JPEG - 199.7 ko

 

Le film de Bo Widerberg a, pour un film policier, cette particularité de se passer uniquement à l’intérieur de la police.
La victime sauvagement, assasinée dans un hôpital à coups de baïonnette, est un policier brutal qui tabassait ses "clients".
L’assassin est un ancien tireur d’élite qui, pour venger la mort de sa femme, dont sont responsables, ses ex-collègue, décide de tuer du flic.

JPEG - 223.6 ko

 

Les quatre enquêteurs sont des policiers surprenants qui ont plus de sympathie pour l’assassin que pour la victime. L’un d’eux, un jeune flic, lève le bras en l’air et répond Heil Hitler à un ordre de son supérieur, le préfet de police de Stockholm.

Le propos de Widerberg est cependant nuancé : "La police suédoise, dit-il, est une police réellement démocratique, mais elle nourrit dans son sein des fascistes.

JPEG - 280.6 ko

 

Un flic sur le toit est un chef d’œuvre du cinéma policier.

Claude Benoît
Jeune Cinéma n°104, juillet-août 1977

* Cf. aussi : "Sur quelques films essentiels de Bo Widerberg".

1. On a pu voir, en compétition officielle, Bang ! de Jan Troell (1977), et, à la Quinzaine des réalisateurs, Force de frappe (Aftenlandet) de Peter Watkins (1977) et Éclairs et tonnerres (Långt borta och nära) de Marianne Ahrne (1976).

2. Notamment, Les Lundis avec Fanny (Måndagarna med Fanny) de Lars Lennart Forsberg (1977), Tabou (Tabu) de Vilgot Sjöman (1977), Paradis d’été (Paradistorg) de Gunnel Lindblom (1977). Cf. Jeune Cinéma n°104, juillet-août 1977.

3. Le titre du film, en 1977 à Cannes, était la traduction littérale du titre suédois, Mannen på taket. En DVD chez Malavida.

3. Per Wahlöö & Maj Sjöwall, Den vedervärdige mannen från Säffle, Stockholm, Piratförlaget, 1971. L’Abominable Homme de Säffle, traduction de Philippe Bouquet, Payot, 2009.


Un flic sur le toit (Mannen på taket). Réal : Bo Widerberg ; sc : B.W. d’après l roman de Maj Sjöwall & Per Wahlöö ; ph : Per Källberg & Odd-Geir Saether ; mont : B.W. & Sylvia Ingemarsson ; mu : Björn Json Lindh ; déc : Ulf Axén. Int : Carl-Gustaf Lindstedt, Sven Wollter, Eva Remaeus,Thomas Hellberg, Hakan Serner, Birgitta Valberg (Suède, 1976, 107 min).



Revue Jeune Cinéma - Contacts