home > Films > Matthias et Maxime (2019)
Matthias et Maxime (2019)
de Xavier Dolan
publié le mercredi 16 octobre 2019

par Patrick Saffar
Jeune Cinéma n°395, été 2019

Sélection officielle en compétition au Festival de Cannes 2019

Sortie le mercredi 16 novembre 2019

JPEG - 158.9 ko

 


On connaît le visage de Xavier Dolan, exposé non seulement dans quelques-uns de ses films, mais aussi dans les nombreuses rubriques de la presse people et autres publicités prestigieuses.
Dans son dernier film, il a cru bon d’affubler ce visage (celui de Maxime) d’une curieuse tache de vin. Mais celle-ci pourrait tout aussi bien être l’un de ses nombreux tatouages.

JPEG - 172.8 ko

 

Est-ce le signe de la double postulation du cinéma de Dolan ? À la fois naturaliste (au sens commun du mot : ici, les dix premières minutes de bavardage entre copains, qui font craindre le pire) et artificiel, qui renoue avec la veine de Laurence Anyways et qui sont ici ce qu’il réussit le mieux. (1)

JPEG - 277.4 ko

 

Tout commence par une image manquante, un trou noir, un baiser que l’on dit avoir été échangé par deux amis (Matthias et Maxime) à l’occasion du court métrage amateur réalisé par une fille de la bande. Il suffit de ce moment, qu’on ne verra jamais, pour que Matthias entame une longue dérive à la nage, et se perde...

JPEG - 264 ko

 

Ce trou noir, c’est également celui par lequel paraît s’engouffrer, en lieu et place d’un désir peut-être inavoué, la déjà légendaire logorrhée (version québécoise) des personnages dolaniens et particulièrement des mères de famille avec qui le cinéaste continue (?) d’entretenir le rapport que l’on sait.

JPEG - 93.1 ko

 

À cet égard, il y a un aspect outré chez Dolan et, répétons-le, antinaturaliste, qui sont sa part la plus originale, à rebours de moments plus attendus, tels que les hésitations de Matthias quant à son "orientation sexuelle", un peu trop soulignées.

JPEG - 106.7 ko

 

Si bien qu’on a envie d’adresser à Dolan la fameuse phrase de Cocteau : "Ce qu’on te reproche, cultive-le, c’est toi".

Patrick Saffar
Jeune Cinéma n°395, été 2019

1. Laurence Anyways de Xavier Dolan, sélection Un certain regard du Festival de Cannes 2012.


Matthias et Maxime. Réal, sc, mont : Xavier Dolan ; ph : André Turpin ; mu : Jean-Michel Blais. Int : Gabriel d’Almeida Freitas, Xavier Dolan, Pier-Luc Funk, Anne Dorval (Canada, 2019, 119 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts