home > Films > Debout sur la montagne (2019)
Debout sur la montagne (2019)
de Sébastien Betbeder
publié le mercredi 30 octobre 2019

par Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 30 octobre 2019

JPEG - 181.2 ko

 


Depuis 2007 et son premier long métrage Nuage, Sébastien Betbeder poursuit son œuvre à travers des thèmes qu’il affectionne, l’amitié et la disparition, autour desquels il décline différentes possibilités de regards et d’évocation.

JPEG - 207.4 ko

 

En dépit de la présence de l’au-delà incarné par le fantôme de Pierre (Jérémie Elkaïm) sous une étrange figure mi-animale, mi-humaine et la tristesse que provoque sa mort dans le cœur des amis, Hugo (Bastien Bouillon), Bérénice (Izïa Higelin) et Stan (William Lebghil), Debout sur la montagne est bel et bien une comédie, dans laquelle s’immiscent la plaisanterie et l’insolite, et même, dans le champ de la caméra, un lama, un zèbre et un lémurien, aussi étonnés que les protagonistes de se retrouver paumés dans ce village isolé des Alpes.

JPEG - 210 ko

 

S’immisce aussi, sous la forme de l’arrivée d’une météorite, une part de fantastique à laquelle on croit comme on croit aux contes de fée merveilleux.

Ainsi le trio, après quatorze années d’éloignement et d’oublis, illustrés par quelques images en flashback, se retrouve face à l’émotion des retrouvailles et au présent de ce qu’ils ont de nouveau à vivre ensemble, dans une nature aussi sauvage et escarpée que par le passé, semblable à leurs sentiments qui ont gardé la verdeur de la jeunesse.

JPEG - 152.9 ko

 

La résurgence de l’affection est une particularité du cinéma de Betbeder, qui procède souvent par l’énoncé de la passion d’un ou de plusieurs personnages, dans un monologue délicat et sincère, où le moindre mot, senti au plus profond, se lit par d’infimes signes extérieurs, coup d’œil, geste, sourire, révélant avec timidité ou pudeur un profond attachement à l’autre.

JPEG - 200.1 ko

 

La voix - et la façon de la porter - est un élément important pour le réalisateur, qui travaille beaucoup les confidences amoureuses, proche, en cela, du cinéma de Rohmer.
Son acteur fétiche, Bastien Bouillon, excelle dans ces monologues, par une diction claire espacée de silences.
Le cinéma de Sébastien Betbeder semble réalisé dans l’instant, il est amical, sympathique et joueur, il embrasse la vie avec délectation, face à la mort redoutée mais toujours transfigurée en un personnage accueillant et burlesque.

Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma en ligne directe


Debout sur la montagne. Réal, sc : Sébastien Betbeder ; ph : Sylvain Verdet ; mont : Céline Canard. Int : Bastien Bouillon, Izia Higelin, William Legbhil, Jérémie Elkaïm, André Wilms, Estéban, François Chattot (France, 2019, 105 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts