home > Films > J’ai perdu mon corps (2019)
J’ai perdu mon corps (2019)
de Jérémy Clapin
publié le mercredi 6 novembre 2019

par Jean-Max Méjean
Jeune Cinéma n°395, été 2019

Sélection de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2019

Sortie le mercredi 6 novembre 2019

JPEG - 248.7 ko

 


Rares sont les films d’animation à arriver dans les festivals et, a fortiori, à Cannes.
Celui-ci vient d’être récompensé par le Grand prix Nespresso de la Semaine de la Critique, consécration bien méritée, non seulement parce qu’il est d’une grande beauté plastique, mais aussi parce que son sujet est très original et traité de manière éblouissante.
On sort scotché de la projection, en se demandant si le monde dépeint ici, en partie au Maroc, en partie dans le vieux Paris qu’on aime encore un peu, existe vraiment ou n’est qu’un cauchemar éveillé.

JPEG - 260.6 ko

 

JPEG - 183.3 ko

 

Adapté du roman de Guillaume Laurant, Happy Hand, J’ai perdu mon corps est une fable sur l’amour, mais aussi sur la matérialisation du corps, de ses désirs et de ses besoins. C’est très fort.

Jérémy Clapin, dont c’est le premier long métrage après trois courts et des films publicitaires, déclare avoir été frappé par l’idée qu’on puisse faire d’une main le personnage principal d’un film, sans rien pour générer de l’empathie chez le spectateur. Il y avait là pour lui un pur travail de mise en scène très excitant.

JPEG - 152 ko

 

Créant un univers poétique basé sur l’idée plutôt macabre d’une main coupée qui part à la recherche du corps amputé auquel elle appartient, le réalisateur s’inspire évidemment de l’univers de l’animation japonaise, mais aussi de certains aspects du cinéma live, tels que Rubber de Quentin Dupieux (2010), ou Le Scaphandre et le papillon de Julian Schnabel (2007).

JPEG - 232.3 ko

 

Voilà un film promis sans doute à un grand succès, dans la lignée des Triplettes de Belleville de Sylvain Chomet qui, en 2003, avait fait un carton.

Jean-Max Méjean
Jeune Cinéma n°395, été 2019


J’ai perdu mon corps. Réal, sc : Jérémy Clapin ; sc : Guillaume Laurant ; mont : Benjamin Massoubre ; mu : Dan Levy (France, 2019, 81 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts