home > Au fil du temps > Pour le plaisir des amateurs en ligne > Le Carnet de la victoire 2019
Le Carnet de la victoire 2019
Pour le plaisir des amateurs en ligne 52
publié le lundi 11 novembre 2019

Maudite soit la guerre 2
Jeune Cinéma en ligne directe

Spéciale dédicace à Maurice V. (1888-1984).

JPEG - 586.9 ko

 


C’est en 1919, que la Première Guerre mondiale s’est vraiment achevée, quand les soldats français survivants sont rentrés chez eux.

Ils reçurent un Carnet de la Victoire, avec le récit officiel de leur histoire, dans lequel, ils pouvaient insérer leurs propres souvenirs, et ainsi avoir le sentiment d’avoir "participé" à l’Histoire avec une grande Hache, ce qui est l’essentiel.

JPEG - 713.3 ko

 

JPEG - 723.6 ko

 

Au passage, on leur donnait les noms de généraux héros qu’ils étaient censés admirer et respecter.

JPEG - 676.7 ko

 

Ainsi la Patrie et les industriels étaient-ils reconnaissants à ces grands hommes peu visibles avec "leurs misérables petits tas de secrets".

JPEG - 698.4 ko

 

JPEG - 687.1 ko

 

JPEG - 693.1 ko

 

Sauf que ce n’était pas une victoire comme on le faisait croire, juste un armistice.
Et que les généraux allaient avoir encore, dans la suite des temps, de nombreuses occasions de révéler leur héroïsme.

JPEG - 111.8 ko

 

JPEG - 164.8 ko

 

Pour avoir déclenché la guerre, pour ne pas l’avoir empêchée, pour avoir aimé la faire, pour en avoir profité, vous êtes tous condamnés à mort, déclare Louise, dans Au revoir, là-haut de Albert Dupontel (2017).

Après la guerre, ce n’est pas encore la paix, les reconstructions matérielles et morales sont des combats.
Heureusement que les dites reconstructions, accomplies par tous ceux qui retroussent leurs manches, profitent à.. la croissance par exemple, on va dire, et à son ruissellement.

JPEG - 227.9 ko

 

D’ailleurs, est-ce jamais la paix ?
La guerre c’est la paix, disait-on en novlangue, en 1984.

Jeune Cinéma



Revue Jeune Cinéma - Contacts