home > Films > Bel Été (le) (2018)
Bel Été (le) (2018)
de Pierre Creton
publié le mercredi 13 novembre 2019

par Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 13 novembre 2019

JPEG - 479.2 ko

 


Pierre Creton, déjà auteur d’une vingtaine de films, dont deux longs métrages, Secteur 545 et Maniquerville, confirme, avec Le Bel Été, son style très personnel. Il puise dans sa propre vie ses sujets et les transforme suivant une narration aléatoire, parfois engagée, en un cinéma poétique.

À la faveur d’une rencontre avec l’association Des lits solidaires et l’arrivée chez Robert, Sophie et Simon de Ahmed, Mohamed et Wally, trois jeunes réfugiés de Guinée et du Mali, il tourne chez lui, à Vattetot-sur-mer, dans une nature sauvage et riante, à deux pas de la mer et des plages immenses.

JPEG - 301.9 ko

 

Est-ce un documentaire, une fiction ?
Il tourne des images, nombreuses, répétitives et mélancoliques comme peut l’être la musique des Liminanas qui les accompagnent. Moments pris sur le vif, moments saisis de la vie qui s’écoule, lentement, au rythme de la lumière qui décline, moments d’harmonie d’un temps aussi fugace que la beauté environnante, que la vie, la vie des hommes rescapés d’un voyage impossible, moments d’un journal filmé où demeurent les souvenirs.

JPEG - 394.5 ko

 

Virginia Woolf n’est pas loin, la présence des paysages de son roman Les Vagues surgit, à travers la lecture solitaire de Sophie Lebel. Et la mer, les flots, les corps dans les vagues, l’été, la chaleur, les voix entendues, ici ou là, lors de répétitions de cours de français avec Flora, d’où s’échappent dans le lointain quelques mots en bambara ou soninké et où plane aussi bien le silence adolescent d’un premier désir que celui de la présence invisible des naufragés.

JPEG - 285.8 ko

 

JPEG - 311.2 ko

 

Au-delà de l’histoire de la rencontre, Pierre Creton met en place un climat particulier, à l’écart du monde, une vie communautaire redevenue envisageable, plaisante et nécessaire à la sauvegarde de la vie d’autrui, mise aujourd’hui en péril par les politiques autoritaires de nombreux pays.

JPEG - 387.5 ko

 

Un film qui effleure les drames de l’actualité et parvient à dégager des ondes positives, en créant des espaces de pensées et de bien-être où rayonne la beauté de la nature et des hommes. Une grâce exceptionnelle se mêle savamment à la littérature, au plaisir de vivre, à la beauté des êtres, le temps d’un bel été.

Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma en ligne directe


Le Bel Été. Réal, sc, ph, mont : Pierre Creton ; sc : Mathilde Girard, Vincent Barré ; ph : Léo Gil Mena. Int : Yves Edouard, Sébastien Frère, Sophie Lebel, Gaston Ouedraogo
Mohamed Samoura, Amed Kromah, Wally Toure, Pauline Haudepin, Mathieu Amalric, Ariane Doublet, Marie Imbert, Nicolas Klotz (France, 2018, 81 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts