home > Expos > Diverses expositions > Expos 2019 > Boltanski. Faire son temps
Boltanski. Faire son temps
Brève
publié le lundi 18 novembre 2019

Jeune Cinéma en ligne directe

Journal de Ellis & Neck 2019 (Lundi 18 novembre 2019)

JPEG - 525.3 ko

 


Lundi 18 novembre 2019

 

À Paris, à Beaubourg : Boltanski. Faire son temps (13 novembre 2019-16 mars 2020).

JPEG - 295.5 ko

 

Christian Boltanski, on l’a peut-être rencontré pour la première fois, en 1984, à Beaubourg. Il avait 40 ans, et c’était l’heure d’un premier bilan existentiel.

En 2019, ça commence à faire longtemps qu’il joue avec le temps et avec sa mémoire, le temps filtré, luttant contre la mort, tentant de garder des traces de tous les instants, de tous les objets, de toutes les paroles.

Au Grand Hornu, le grand mur Les Registres, c’était terrifiant.

JPEG - 599.4 ko

 

JPEG - 526.6 ko

 

En 2011, à la Biennale de Venise, au Pavillon français, il fricotait avec les statistiques, une autre manière d’aborder le temps.
C’était terrifiant aussi, cette chance à laquelle, chacun croit plus ou moins, ce hasard avec lequel chacun essaye de négocier quitte à l’idolâtrer, qui apparaissaient violemment dans leur infinie altérité.
Quand on sortait du pavillon, en état d’abandon, il y avait des chaises, et quand on s’y asseyait, on entendait : Est-ce la dernière fois ?
Bonne question, c’était à Venise, qui sombre, il y a 8 ans.


 

Aujourd’hui, à Beaubourg, si son regard vers le passé semble plus doux, c’est par comparaison, les périls, autrefois immanents à la condition humaine, sont devenus imminents, comme le dirait Jean Paul Engelibert. Et la mémoire traditionnelle devient presque un réconfort.

JPEG - 462.5 ko

 

JPEG - 441.2 ko

 

* L’Homme qui tousse de Christian Boltanski & Jean-Claude Valezy alias J.C. Valesy (1969).


 

Bonnes lectures :

* Bernard Blistène, éd., Christian Boltanski : Faire son temps, Éditions du Centre Pompidou, 2019.

JPEG - 327.1 ko

 

* Boltanski, catalogue de l’exposition (2 février-26 mars 1984), textes de Dominique Bozo, Bernard Blistène, Serge Lemoine, Tadeus Kantor, Paris, Centre Georges-Pompidou, 1984.

JPEG - 230.7 ko

 

Sur France culture.



Revue Jeune Cinéma - Contacts