home > Films > Misérables (les) (2019)
Misérables (les) (2019)
de Ladj Ly
publié le mercredi 20 novembre 2019

par Nicole Gabriel
Jeune Cinéma n°395, été 2019

Sélection officielle en compétition au Festival de Cannes 2019

Sortie le mercredi 20 novembre 2019

JPEG - 312.6 ko

 


Le film de Ladj Ly, malgré son titre, n’a rien de misérabiliste.
Non seulement les prises de vue sont somptueuses, les mouvements de caméra dynamiques, les points de vue inhabituels, le montage extrêmement efficace, mais le casting est digne d’une production internationale.

JPEG - 333.3 ko

 

JPEG - 251.3 ko

 

Les trois flics ou rois mages déterritorialisés sont bien campés, et dissemblables au possible - le premier, issu d’un matriarcat africain, originaire du quartier, porte un regard extérieur ; le second, un nouveau venu dans le 9-3 en général et à la cité des Bosquets de Montfermeil en particulier, n’est pas encore au fait des usages locaux ; le troisième, leur chefaillon, rompu à tous les commerces, croit avoir les bons contacts, la maîtrise de la situation et le sens des rapports de force. Il y a des chances que l’on retrouve les trois excellents comédiens dans de prochaines productions hexagonales.

JPEG - 185.2 ko

 

Le monde des parents n’est évoqué qu’en passant, par une brève scène de tontine, deux plans sur la prostitution en appartement, la saynète au commissariat avec le paterfamilias dépassé par les événements, plus précisément par les agissements de son garnement de fils. Le réalisateur préfère braquer ses projecteurs sur l’univers de l’enfance.
Ce en quoi Les Misérables s’inscrit dans le genre de films sur les préadolescents comme jadis les Petites Canailles (1) (ici dénommées “microbes”), les enfants des rues et autres Olvidados.

JPEG - 406.9 ko

 

Outre la référence au roman de Victor Hugo (Cosette était placée chez les Thénardier à Montfermeil), Ladj Ly centre son film sur le personnage de Gavroche qu’il décline et même dédouble. Le sauvageon déjà repéré au poste de police pratique l’art du chapardage tandis que l’autre gosse, joué par le propre fils du réalisateur, passe son temps à mater les filles du quartier, à distance par drone interposé.

JPEG - 257.3 ko

 

JPEG - 198.9 ko

 

Un des mérites de Ladj Ly est d’avoir su mêler comédiens professionnels, amateurs et les acteurs-nés que sont les gens du voyage. Les deux séquences d’anthologie avec circassiens auraient mérité selon nous de boucler le film, plutôt que la scène d’émeute, au spectaculaire attendu.

Nicole Gabriel
Jeune Cinéma n°395, été 2019

1. Our Gang alias Little Rascals est une "kid serie" américaine créée par Hal Roach (1892-1992), qui fut très populaire de 1922 à 1944. Elle racontait les méfaits d’une bande d’enfants des rues noirs et blancs, filles et garçons. Elle a été diffusée à la télévision française en 1962 et en 1984, sous le titre Les Petites Canailles.


Les Misérables. Réal, sc : Ladj Ly ; sc : Giordano Gederlini, Alexis Manenti ; ph : Julien Poupard ; mont : Flora Volpelière ; mu : Pink Noise. Int : Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Didier Zonga, Jeanne Balibar (France, 2019, 102 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts