home > Films > Siffleurs (les) (2019)
Siffleurs (les) (2019)
de Corneliu Porumboiu
publié le mercredi 8 janvier 2020

par Nicole Gabriel
Jeune Cinéma n°395, été 2019

Sélection officielle en compétition au Festival de Cannes 2019

Sortie le mercredi 8 janvier 2020

JPEG - 210 ko

 


Après Le Trésor (2015), Corneliu Porumboiu, pour la première fois en compétition, nous propose une chasse au trésor étendue quasiment à la planète entière, de La Gomera, petite île de l’archipel des Canaries, à Hong Kong, via Bucarest.
S’agissant d’un film du genre policier, avec un anti-héros mi-flic, mi-ripou, et une jeune première extraite, dirait-on, d’un James Bond, on ne sera guère étonné d’avoir à résoudre une affaire ténébreuse.

JPEG - 83.3 ko

 

Le montage parallèle qui juxtapose les lieux en usant volontiers de l’ellipse n’aide pas davantage le spectateur à se repérer. Pas plus que le laconisme du principal protagoniste. On ne saura que dans l’avant-dernière séquence quel est le véritable but poursuivi.

JPEG - 130.7 ko

 

JPEG - 208.5 ko

 

Il faut dire que, par son métier, notre pandore a appris à se méfier de tout dans une société de punition et de surveillance, qui plus est en trompe-l’œil. Il arrive ici, comme dans la vraie vie, que les paranoïaques aient raison. Pour cacher son jeu, quoi de mieux que l’us et abus de sa fonction ? L’exemple récent du Premier ministre roumain que la place publique a contraint, au bout de trois ans, à la démission est assez parlant.

JPEG - 158 ko

 

Et quoi de plus efficace que le recours aux messages codés ?
Notre héros, au lieu de communiquer à l’aide d’un téléphone secret-défense, est amené à apprendre le Silbo, le langage des oiseaux. Siffler comme un merle permet de passer inaperçu, surtout aux Canaries.

JPEG - 67 ko

 

La corruption d’un fabricant de matelas qui arrondit ses fins de mois en blanchissant l’argent de la drogue est la métaphore d’un monde gangréné jusqu’à la moelle n’hésitant pas à éliminer tout ce qui gêne. La perfection rythmique, dramaturgique et humoristique de Porumboiu, une nouvelle fois, fait mouche.

JPEG - 119.5 ko

 

Il est donc surprenant que ce bijou de concision et de style n’ait pas retenu l’attention d’un jury par ailleurs indulgent pour des films bavards.

Nicole Gabriel
Jeune Cinéma n°395, été 2019


Les Siffleurs (The Whistlers). Réal, sc : Corneliu Porumboiu ; ph : Tudor Mircea ; mont : Roxana Szel. Int : Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar, Agusti Villaronga (Rumanie-France-Allemagne, 2019, 97 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts