home > Personnalités > Maldoror, Sarah (1929-2020)
Maldoror, Sarah (1929-2020)
Brève
publié le samedi 18 avril 2020

Jeune Cinéma en ligne directe

Journal de Abla 2020 (samedi 18 avril 2020)

JPEG - 175.5 ko

 


Samedi 18 avril 2020

 

Sarah Maldoror (1929-2020) est morte le 13 avril 2020 du covid-19.

JPEG - 142 ko

 

Elle avait étudié le cinéma avec Marc Donskoi, à Institut national de la cinématographie S. A. Guerassimov de Moscou (VGI), en 1961, où elle avait rencontré Ousmane Sembene (1923-2007).
Elle avait fait ses débuts avec Gillo Pontecorvo sur La Bataille d’Alger (1965), puis avec William Klein pour le Festival panafricain d’Alger de 1969.
Elle était française, elle est née et morte en France, mais, compagne de Mario de Andrade (1928-1990), un des fondateurs du Mouvement pour la libération de l’Angola (MPLA), et de la revue Présence africaine, elle demeure la grande documentariste militante du cinéma africain.

On se souvient spécialement de Monangambeee (1968), avec la musique du Chicago Art Ensemble, parce que c’était son premier film, et qu’il fut récompensé aux légendaires Journées du courts métrages de Tours (1955-1968).

JPEG - 179.9 ko

 

Mais une trentaine de films ont suivi, des courts et des longs, et pas mal d’entre eux consacrés à des artistes ou des poètes, Aimé Césaire, Miró, René Depestre, Toto Bissainthe, Robert Lapoujade, Alberto Carlisky, Robert Doisneau, Louis Arago, Ana Mercedez Hoyos...

* Sambizanga de Sarah Maldoror (1972).

JPEG - 345 ko

 

* Hommage de Anne-Laure Folly : Sarah Maldoror ou la nostalgie de l’utopie (1998).

* Hommage de Jeune Afrique.

* Hommage de Africulture.

* Sur Mediapart.



Revue Jeune Cinéma - Contacts