home > Films > Arrête ou je continue (2014)
Arrête ou je continue (2014)
de Sophie Fillières
publié le vendredi 24 avril 2020

par Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma n°358, mars 2014

Sélection officielle de la Berlinale 2014
Sortie le mercredi 5 mars 2014

JPEG - 465.2 ko

 


Après Elle s’en va de Emmanuelle Bercot et Lulu femme nue de Solveig Anspach, (1) le nouveau film de Sophie Fillières souffle un même vent de liberté. Les femmes quittent le domicile conjugal, s’envolent où bon leur semble, pour une petite balade au gré des rencontres et à la recherche d’elles-mêmes.
Sophie Fillières, bien connue pour son humour décalé, réussit une comédie savoureuse, pleine d’invention et de surprise, un conte où le merveilleux côtoie l’inquiétude, l’insolite le tragi-comique.

JPEG - 387.5 ko

 

Est-ce la fin d’un amour ou le passage vers un autre, exprimé par les regards, les gestes et attitudes de Mathieu Amalric (Pierre) et de Emmanuelle Devos (Pomme) dont les talents se répondent avec facétie et gravité ? Un réel plaisir s’installe à l’écoute des dialogues malicieux, acides et mordants dans les scènes d’intimité où la maladresse des corps et les gestes empruntés sont traces du désir. Images et paroles se répondent dans la drôlerie, la vivacité et la verdeur.

JPEG - 362.6 ko

 

JPEG - 481.1 ko

 

Puis c’est la cassure, en pleine forêt au cours d’une promenade alors qu’il est temps de rentrer, Pomme veut rester. Est-ce une plaisanterie ? Non, Sophie Fillières le décide, elle adopte un autre rythme narratif, quitte le récit fragmenté et vif à deux voix de la première partie. Elle va suivre Pomme, seule, dans la forêt, plusieurs jours et nuits.
Se développe alors un film différent - rêve évoqué ? - dans l’expérience de la durée, dans l’usage du plan fixe et de la relative absence de l’action ; une appréhension de l’espace sans limites, une confrontation nouvelle de la pensée et du corps, le sien, celui de Pierre parti à sa recherche, éprouvant le froid et l’angoisse. Pomme, dans la forêt redécouvre une perception enfantine, une envie d’aventure, une façon de rêver le monde.

JPEG - 385.6 ko

 

Sophie Fillières réalise un film à deux vitesses, l’une très contemporaine, d’une rigoureuse modernité ou le désordre de l’amour à deux engendre aussi l’instinct de survie et vice-versa, la seconde plus originelle, matricielle et contemplative où le corps et l’esprit retrouvent un sens dans la solitude de la nature, donnant la part belle à l’onirisme et l’éblouissement, sous la forme d’un chamois.

Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma n°358, mars 2014

1. Les deux films sont sortis l’année dernière, en 2013.


Arrête ou je continue. Réal, sc : Sophie Fillières ; ph : Emmanuelle Collinot ; mu : Christophe ; mont : Valérie Loiseleux. Int : Emmanuelle Devos, Mathieu Amalric, Anne Brochet, Joséphine de la Baume, Nelson Delapalme, Julia Roy (France, 2014, 102 min).



Revue Jeune Cinéma - Contacts