home > Films > Parfums (les) (2019)
Parfums (les) (2019)
de Grégory Magne
publié le mercredi 1er juillet 2020

par Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma n°399-400, février 2020

Sortie le mercredi 1er juillet 2020

JPEG - 166.7 ko

 


En 2012, Grégory Magne tourne L’Air de rien, premier long métrage, écrit avec Stéphane Viard, une comédie acide interprétée par Michel Delpech et Grégory Montel, dans son premier rôle au cinéma. Les Parfums, son second film, évoque la rencontre fortuite entre Anne Walberg (Emmanuelle Devos), une femme célèbre dans le monde du parfum par son "nez" exceptionnel et Guillaume Favre (Grégory Montel), son chauffeur.

JPEG - 216.5 ko

 

JPEG - 150.2 ko

 

Passionnée par son métier et son savoir, qu’elle cultive et protège, Anne Walberg, un beau jour, perd son "nez", capricieux et délicat comme la voix des cantatrices. Lorsqu’elle rencontre son chauffeur, elle est dans un état de grande exaspération et de solitude. Insupportable, elle le maltraite. Guillaume, d’abord corvéable à merci, se rebelle et lui tient tête.

JPEG - 220.4 ko

 

C’est un film de très peu d’histoires, dont la seule grande, importante et vitale est un parfum, entêtant, tenace et volatile à la fois, celui dont Anne Walberg ressent les fragrances inscrites dans sa mémoire olfactive ou celui qu’elle entrevoit déjà de créer, un parfum qui occupe chaque nouveau plan du film, lors de sorties, de discussions ou de moments de répit et finit par devenir une obsession permanente, partagée peu à peu par Guillaume et par le spectateur. Dans cette relation improbable entre deux personnes très différentes, s’installe le véritable enjeu du film. Sur le point de créer un nouveau parfum, Anne se rapproche de Guillaume, qui se met à sa disposition pour défendre ses idées et réussir son pari.

JPEG - 252.9 ko

 

Grégory Magne sait mettre en scène le presque rien d’une rencontre, donner du poids à un présent qui se prolonge dans le temps, sans forcément beaucoup d’événements, ni l’histoire d’amour que l’on pouvait imaginer, mais qui, par la présence d’êtres particulièrement attachants, déroule un moment de vie plaisant, divertissant et parfumé…

JPEG - 172.6 ko

 

Il signe un film séduisant et positif, irradié par la lumière intérieure des acteurs, où la timidité de Guillaume prend le pas sur l’audace d’Anne et vice versa, où l’humour balaie les certitudes. Sans oublier l’apparition de quelques personnages sympathiques, l’insolite Gustave Kerven, le charmeur Sergi Lopez et la jolie Zélie Rixhon.

Gisèle Breteau Skira
Jeune Cinéma n°399-400, février 2020


Les Parfums. Réal, sc : Grégory Magne ; ph : Thomas Rames ; mont : Béatrice Herminie & Gwen Mallauran ; mu : Gaétan Roussel. Int : Emmanuelle Devos, Grégory Montel, Gistave Kervern, Sergi Lopez, Zélie Rixhon, Eva Chico Veiga (France, 2019, 100 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts