home > Films > Lands of Murders (2019)
Lands of Murders (2019)
de Christian Alvart
publié le mercredi 22 juillet 2020

par Jean-Max Méjean
Jeune Cinéma en ligne directe

Sortie le mercredi 22 juillet 2020

JPEG - 190.4 ko

 


Christian Alvart a été rédacteur en chef d’une revue de cinéma, puis a occupé divers postes d’assistants avant de devenir réalisateur et de fonder sa compagnie de production, Syrreal Entertainment, en 1997 à Berlin. S’étant essayé avec succès au film de genre en Californie, le réalisateur, de retour en Allemagne, va tâter aussi de la série avec des téléfilms comme Sur les lieux du crime. (1)

JPEG - 293.4 ko

 

Avec son esthétique très télévisuelle, Lands of Murders s’impose comme un bon film noir. Mais pas seulement car il ouvre la porte à une réflexion politique bien venue. Pour son douzième long métrage, Christian Alvart n’a pas choisi la facilité, en tentant de faire revivre les heures obscures de l’après-mur de Berlin. Le film n’est pas seulement un thriller de la meilleure veine, mais aussi et surtout une réflexion sur un monde perdu, celui de l’ex-Allemagne de l’Est un an après la chute du Mur.

JPEG - 167.4 ko

 

JPEG - 130 ko

 

La fascination qu’exerce l’Allemagne de l’Ouest sur celle de l’Est et, parallèlement, l’attirance que ressentent des industriels pas très reluisants envers des investissements douteux à l’Est se matérialise ici sous les traits de deux inspecteurs de police, l’un transfuge de l’Ouest et l’autre bien du cru, qu’on soupçonne même très vite d’avoir appartenu à la Stasi.
Deux personnalités qui s’affrontent sur le terrain de l’enquête, dans un univers glauque à souhait, notamment l’hôtel où les deux protagonistes sont obligés de partager la même chambre, voire le même lit. Les habitudes culinaires et alcooliques de l’un et de l’autre s’opposent sans cesse, comme la matérialisation de deux visions différentes du monde.

JPEG - 147.7 ko

 

L’ancienne RDA est symbolisée par les images d’une industrie rouillée et délabrée, découverte par le réalisateur dans des sites ukrainiens. Le film raconte le conflit interne des habitants, entre déclin et renouveau, dans l’Allemagne tout juste réunifiée. Le monde de l’Est est en train de disparaître, alors que personne n’est vraiment certain que la West way of life sera aussi satisfaisante que sa réputation le fait espérer.

Ce film est une belle réussite qui contribuera à asseoir la réputation de Christian Alvart comme l’un des meilleurs auteurs de films noirs de sa génération.

Jean-Max Méjean
Jeune Cinéma en ligne directe

1. Tatort, série de Horst Jaedicke, créée en 1970, diffusée en France sur TF1 sous le titre Sur le lieu du crime, à partir de 1975, puis rediffusée, par films inédits, sur La Cinq et sur Antenne 2.
Christian Alvart a créé, en 2018, la série Dogs of Berlin diffusée sur Netflix.


Lands of Murders (Fries Land). Réal, sc, ph : Christian Alvart ; sc : Siegfried Kammi ; ph : mont : Marc Hofmeister ; mu : Christoph Schauer. Int : Trystan Pütter, Felix Kramer, Nora von Waldstätten, Ben Hartmann (Allemagne, 2019, 129 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts