home > Films > Run - Libérons la Côte d’Ivoire (2014)
Run - Libérons la Côte d’Ivoire (2014)
de Philippe Lacôte
publié le mardi 16 décembre 2014

par Jean-Max Méjean
Jeune Cinéma n° 360, été 2014

Sélection officielle Un certain Regard du Festival de Cannes 2014

Sortie le mercredi 17 décembre 2014

JPEG - 434.7 ko

 


En présentant son film, Philippe Lacôte a déclaré que le cinéma rend tout possible.
On en a la certitude en regardant son premier long métrage de fiction, qui donne une idée à la fois précise et mythique de l’Afrique, en l’occurrence la Côté d’Ivoire, qui vient, à son tour, de sombrer dans le chaos. Pour ce faire, la production n’a pas lésiné sur les moyens : figurants, effets spéciaux, costumes et décors qui renvoient tous une excellente image. Le film commence par l’assassinat en direct du Premier ministre par un jeune homme, surnommé Run. On passera d’ailleurs tout le film à le suivre pour tenter de comprendre son geste.

JPEG - 291.5 ko

 

Philippe Lacôte joue entre passé et présent, images de la réalité et métaphores plus ou moins poétiques, rendant cependant l’histoire quelquefois difficile à suivre.
En fait, on a du mal à situer une narration hésitant entre la fable et la dénonciation politique, malgré des moments pittoresques, tel les séquences sur Gladys la Mangeuse (une magnifique ogresse fellinienne qui met pourtant mal à l’aise), et l’incursion du fantastique dans le réel, comme le passage d’un éléphant dans une cérémonie officielle ou une pluie d’étoiles filantes.

JPEG - 349.3 ko

 

Run a du mal à trouver son style et l’on se perd un peu dans son labyrinthe.
Le film aurait gagné à être plus précis sur ses personnages, dont les interprètes, même le talentueux Isaach de Bankolé, ont parfois tendance à jouer en roue libre. Tout ceci tourne parfois à l’exercice de style de la part du réalisateur, qui possède un réel talent, mais se situe peut-être trop près de son sujet pour garder la distance nécessaire entre documentaire et fiction fantasmagorique.

JPEG - 284.9 ko

 

L’entre-deux est quelquefois preuve d’une maladresse. Mais le film affiche assez de qualités latentes pour nous laisser espérer un prochain film plus convaincant.

Jean-Max Méjean
Jeune Cinéma n°360, été 2014


Run. Réal, sc : Philippe Lacôte ; ph : Daniel Miller ; mont : Barbara Bossuet. Int : Abdoul Karim Konaté, Isaach De Bankolé, Abdoul Bah, Reine Sali Coulibaly (France-Côte d’Ivoire, 2014, 100 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts