home > Films > Antonio Gramsci, les années de prison (1977)
Antonio Gramsci, les années de prison (1977)
de Lino Del Fra
publié le samedi 13 février 2021

Gramsci, un portrait sans retouches

par Andrée Tournès
Jeune Cinéma n°107, décembre 1977

Sélection officielle du Festival de Locarno 1977.
Léopard d’or.

Inédit en France

JPEG - 177.1 ko

 


Gramsci, les années de prison est une reconstitution jouée des années que Gramsci passa à la prison de Turi, dans les Pouilles. Période d’activité intense où les militants du parti communiste italien élaboraient, dans toutes les prisons d’Italie, la pensée du parti et où Gramsci écrit les Quaderni. (1)
Ce temps de maturation politique est aussi celui d’un débat violent entre Gramsci et ses compagnons qui finit par une sorte de mise en quarantaine de Gramsci.

JPEG - 203.6 ko

 

JPEG - 183.9 ko

 

Tout le film est centré sur ce débat qui portait sur la démocratie dans le parti, sur le refus aussi de l’illusion qui faisait croire aux prisonniers que la révolution était à portée de main.

C’est dire qu’il s’agit d’un film austère et grave, focalisé tout entier sur des gros plans de visages sans aucune concession à un quelconque pittoresque de la vie en prison. Mais ce film austère est nerveux et tendu, dramatique comme la discussion dont il suit sans relâche les montées, les éclats, les trêves.
Une autre dimension est donnée par l’apparition fugitive de Giuglia (Mimsy Farmer), sa femme, réfugiée en U.R.S.S.

JPEG - 159.7 ko

 

JPEG - 151 ko

 

Tania (Lea Massari) son extraordinaire belle-sœur, joue un rôle capital, avec son dévouement passionné qui lui permit de survivre.

JPEG - 153.5 ko

 

JPEG - 138.5 ko

 

JPEG - 146.8 ko

 

Le film est merveilleusement soutenu par des acteurs totalement vraisemblables dans les personnages historiques qu’ils représentent et en particulier l’interprétation de Gramsci, par Riccardo Cucciolla, est fiévreuse, presque rageuse.

Lino Del Fra explique dans l’interview sa préoccupation (2) de détruire la légende qui avait fait de Gramsci une sorte de héros et de restituer les côtés déplaisants du personnage.

Andrée Tournès
Jeune Cinéma n°107 [décembre 1977]

* Février 2021 : le film est en ligne sur Internet.

1. Les Quaderni del carcere (Cahiers de prison) de Antonio Gramsci (1929-1935) ont été publiés pour la première fois entre 1948 et 1951. Ils ont été réédités en édition critique par l’Institut Gramsci : Valentino Gerratana, ed., Quaderni del carcere, 4 vol, Turin, Einaudi, 1975.

2. Cf. Entretien avec Lino Del Fra et Cecilia Mangini, au Festival de Locarno 1977.


Antonio Gramsci, les années de prison (Antonio Gramsci : i giorni del carcere). Réal : Lino Del Fra ; sc : L.D.F., Cecilia Mangini & Pier Giovanni Anchisi ; ph : Gábor Pogány ; mont : Silvano Agosti. Int : Riccardo Cucciola, Paolo Bonacelli, Pier Paolo Capponi, Mimsy Farmer, Lea Massari, Jacques Herlin, John Steiner (Italie, 1977, 127 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts