home > Films > Chers camarades ! (2020)
Chers camarades ! (2020)
de Andrei Konchalovski
publié le mercredi 1er septembre 2021

par Sylvie Strobel
Jeune Cinéma n° 406-407, printemps 2021

Sortie le mercredi 1er septembre 2021

Sélection officielle en compétition de la Mostra de Venise 2020.
Prix spécial du Jury

JPEG - 379.4 ko

 


Dans Chers camarades !, Andréi Konchalovski recrée l’ambiance des années 60 pour évoquer un épisode de l’histoire soviétique tenu secret jusqu’en 1992, quand les protagonistes n’étaient plus en mesure de témoigner.
Il s’agit, sur fond de grève à la fabrique de locomotives de Novocherkassk, de la répression meurtrière d’une manifestation contre la hausse des prix, le 2 juin 1962. La protestation s’étend, les grévistes brandissent des drapeaux rouges à l’effigie de Lénine. Les cadres du Parti sont débordés : leur formatage idéologique était adapté à la dialectique des guerres de libération qui les avaient soudés, mais sans effet face à des contradictions plus complexes.

JPEG - 332.2 ko

 

Il faut neutraliser ces agitateurs qui menacent les conquêtes des masses laborieuses. Les soldats ont des armes, mais l’Armée Rouge n’a jamais tiré sur le peuple. Pourtant, sans ordre clair (le KGB, peut-être ?), un coup de feu part, d’autres suivent, il y a des morts, vite évacués. Le sol est lessivé, le bitume refait, un bal est programmé, les musiciens mobilisés…

JPEG - 230.3 ko

 

Ludmilla est une militante responsable, sérieuse, cadre admise aux réunions stratégiques, qui ne comprend pas la sympathie de sa fille envers les hooligans. Mais celle-ci ne rentre pas le soir du 2 juin et Ludmilla devra aller la chercher, à la morgue, parmi les vingt-six cadavres camouflés.

JPEG - 229.5 ko

 

JPEG - 327.5 ko

 

Le film échappe au manichéisme : pas de vrais salopards, par de braillards, mais des observateurs tourmentés, des décideurs éloignés, des manifestants inexpérimentés, naïfs.
Les situations (les difficultés croissantes de vie des citoyens), les processus, les comportements pourraient relever de n’importe quel système économique.

JPEG - 222.1 ko

 

On peut s’interroger sur les intentions profondes du réalisateur, reconstituant un événement mal connu, certes, mais sans référence à l’état actuel de son pays. En tout cas, Chers camarades ! a obtenu le Prix spécial du jury, sa quatrième récompense à Venise depuis 2002.

Sylvie Strobel
Jeune Cinéma n° 406-407, printemps 2021


Chers camarades ! (Dorogie tovaritchi). Réal, sc : Andrei Konchalovski ; sc : Elena Kiseleva ; ph : Andréi Naïdenov ; mont : Karolina Maciejewska & Serguei Taraskine. Int : Youlia Vyssotskaïa, Serguei Erlish, Youila Bourova, Abdrei Goussev (Russie, 2020, 121 mn).



Revue Jeune Cinéma - Contacts