home > Films > Tokyo Fiancée (2014)
Tokyo Fiancée (2014)
de Stefan Liberski
publié le mardi 3 mars 2015

par Sandra Marti
Jeune Cinéma n°364, hiver 2015

Sortie le mercredi 4 mars 2015

JPEG - 73.3 ko

Qu’est-ce qu’une adaptation d’un livre d’Amélie Nothomb ?

Il y a de quoi se poser la question au moment de choisir un best-seller que l’on portera à l’écran et c’est la question qu’a dû se poser le réalisateur Stefan Liberski, dont c’est le troisième long métrage, au moment d’écrire le scénario de Tokyo Fiancée.

Best-seller : livre qui a obtenu un grand succès de librairie.

Cette définition paraît avoir été inventée pour Amélie Nothomb dont chacune des œuvres sait trouver un large public.
Certains noms de réalisateurs sont désormais indissociables du nom des auteurs qu’ils ont portés à l’écran.
Alain Corneau avec Stupeur et tremblements fait partie de ceux-là, et Sylvie Testud restera pour longtemps à l’écran le double d’Amélie Nothomb.
En sera-t-il de même pour Pauline Étienne ?

"Stupeur et tremblements pourrait donner l’impression qu’au Japon à l’âge adulte, j’ai seulement été la plus désastreuse des employés. Ni d’Eve ni d’Adam révélera qu’à la même époque et dans le même lieu, j’ai aussi été la fiancée d’un Tokyoïte très singulier" déclare Amélie Nothomb lors de la sortie de son seizième roman.

JPEG - 106.3 ko

Dans son film, Stefan Liberski met en scène son héroïne qui découvre une sensualité libre, où le goût du kaki mûr se mêle à l’érotisme nippon des bains et des sources thermales.
Tout en parcourant à sa manière les thèmes qui innervent le livre - la romancière belge, le Japon, la fin de l’adolescence, l’altérité, la fascination de la beauté -, Stefan Liberski trouve son propre ton.
Le réalisateur, qui se révèle être un formidable directeur d’acteurs, arrive à tirer le meilleur de Pauline Étienne (qui ne va pas sans nous faire penser à Ingrid Bergman) et de Daichi Inoue (dont c’est le premier rôle) et ne se prive pas d’emprunter la grande drôlerie des situations et l’humour du texte original.
Ainsi sans dénaturer l’œuvre, Stefan Liberski y apporte sa touche personnelle.

Tokyo Fiancée est un film sans prétention, généreux, frais, bien rythmé que vient clore la catastrophe de Fukushima (qui a interrompu la préparation du film) et que Stefan Liberski a décidé d’intégrer à son récit.
"Il était impossible de parler du Japon d’aujourd’hui en passant Fukushima sous silence".

Autant de spectateurs pour Tokyo Fiancée que de lecteurs pour Ni d’Eve ni d’Adam, voilà tout ce que l’on peut souhaiter à Stefan Liberski, qui nous apporte, dans cet hiver endeuillé par l’actualité, quelques bulles d’oxygène.

Sandra Marti
Jeune Cinéma n°364, hiver 2015

Tokyo Fiancée. Réal, sc : Stefan Liberski d’après Amélie Nothomb ; ph : Hichame Alaouie ; mont : Frédéric Broos ; déc : Sophie Anquez. Int : Pauline Etienne, Taichi Inoue, Julie Le Breton, Alice de Lencquesaing (France-Belgique-Canada, 2014, 100 mn).

Revue Jeune Cinéma - Contacts