home > Au fil du temps > Salut les câblés ! > Salut les câblés ! 2015 > Semaine télé du 28 mars au 3 avril 2015
Semaine télé du 28 mars au 3 avril 2015
Salut les câblés !
publié le vendredi 27 mars 2015

Samedi 28 mars 2015

20.40 : Swimming Pool de François Ozon (2003), OCS Max
Un Ozon de très bonne cuvée, avec une confrontation de classe entre Charlotte Rampling - Ludivine Sagnier.

20.40 : Tir groupé de Jean-Claude Missiaen (1982), OCS Géants
On a un peu oublié l’auteur, et sa cinéphilie experte. Véronique Jannot était bien touchante et la photo de Pierre-William Glenn remarquable.

20.40 : Deux sur la balançoire de Robert Wise (1962), TCM
La caméra de Wise est un peu figée, mais le tandem Robert Mitchum-Shirley McLaine rattrape le coup.

20.40 : Les Moissons du ciel de Terrence Malick (1978), Paramount Channel
Incontestablement le plus beau film de son auteur.

20.45 : L’Homme bicentenaire de Chris Columbus (1999), Ciné+Émotion
SF d’après Isaac Asimov (sa nouvelle de 1976, et son roman, The Positronic Man, de 1992). À voir absolument. C’est un des maillons d’une chronologie inéluctable : la fusion de l’espèce humaine et des machines qu’elle fabrique. Avec un Robin Williams parfait.

22.35 : Galaxy Quest de Dean Parisot (1999), Ciné+Famiz
Des Thermiens de la nébuleuse Klatu capturent les acteurs d’une vieille série de SF, dont ils sont fanatiques, et leur demandent d’être à la hauteur de leurs images pour combattre l’affreux Sarris. Très réussi.

Dimanche 29 mars 2015

20.45 : Les Fils de l’homme d’Alfonso Cuaron (2005), Ciné+Frisson
Un des grands films de SF récents. C’est toujours un régal de voir Clive Owen - et Julianne Moore, donc !

20.45 : Hope and Glory de John Boorman (1987), Ciné+Club
À notre avis, le meilleur film de Boorman de ces trente dernières années.

20.50 : Un jour sans fin de Harold Ramis (1993), HD1
Pour mémoire, et pour ceux qui n’ont pas encore vu ce chef-d’œuvre du fantastique spéculatif - drôle, en outre.

22.25 : Sept psychopathes de Martin McDonagh (2012), Ciné+Premier
Décidément, la soirée est sous le signe de l’incongru : encore une remarquable variation sur la multiplicité des possibles.

22.35 : Mes meilleurs copains de Jean-Marie Poiré (1988), HD1
Recommander Jean-Marie Poiré ? Eh oui. On lui pardonnerait presque "Les Visiteurs" devant ces très justes portraits de quadras nostalgiques. Tous (Bacri, Lanvin, même Clavier) sont bons, avec une étoile de plus pour Darroussin.

00.00 : Le Témoin de Pietro Germi (1946), France 3
Brion a décidé d’explorer le cinéma italien peu connu, bravo. Le premier film de Germi, rare.

Lundi 30 mars 2015

20.45 : Stand By Me de Rob Reiner (1986), Ciné+Famiz
Très joli film sur l’enfance lointaine, avec les débuts de River Phoenix, trop tôt disparu, et de Kiefer Sutherland.

20.45 : Overlord de Stuart Cooper (1975), Ciné+Classic
Film oublié, réédité récemment par Cannes Classics, et qui prouve que Kubrick n’a pas sorti Full-Metal Jacket de sa seule imagination.

20.55 : Le Bruit des glaçons de Bertrand Blier (2010), OCS City
Le dernier film de BB a dérangé le public. Représenter le cancer, même sous les traits d’Albert Dupontel, ça ne se fait pas. Et pourquoi pas ?

21.00 : Clara et les chics types de Jacques Monnet (1980), TV5
On l’a peut-être déjà recommandé. On recommence. La petite bande réunie autour d’Adjani (Auteuil, Lhermitte, Balasko et les autres) focntionne toujours.

23.00 : The Limey de Steven Soderbergh (1999), Sundance Channel
Passionnant polar de SS, avec Terence Stamp, plein d’astuces - par exemple la reprise d’extraits de Poor Cow de Ken Loach, interprété par Stamp trente ans plus tôt.

Mardi 31 mars 2015

20.35 : Tapie et la République - Autopsie d’un scandale d’État, de Thomas Johnson et Laurent Mauduit, France 5
C’est bien de s’évader, mais il faut aussi regarder, de temps en temps la réalité en face.

20.40 : Tarzan et les Amazones de Kurt Neumann (1945), OCS Géants
Strictement pour amateurs de Tarzan. Ici, on touche presque le fond et Brena Joyce ne fera pas oublier Maureen O’Sullivan.

20.45 : Week-end royal de Roger Michell (2012), Ciné+Émotion
On persiste à aimer les films de l’auteur de Notting Hill et de Le Week-end (à quand une programmation sur le câble ?), excellent directeur d’acteurs - ici Bill Murray et Laura Linney.

22.10 : El Chino de Sebastian Borensztein (2011), OCS City
Un film argentin peu connu, mais tout à fait réussi - et Ricardo Darin, ce qui est en soi une raison pour le voir.

22.20 : Bertha Boxcar de Martin Scorsese (1972), TCM
Le film qui nous a fait découvrir Scorsese, et Laura Hershey, et David Carradine. On lui conserve donc toute notre tendresse. L’auteur a-t-il fait mieux depuis ? Sans doute, mais…

0.00 : La Rolls-Royce jaune d’Anthony Asquith (1964), TCM
Ultime film d’Asquith, sans autre intérêt que le défilé des stars (Moreau, McLaine, Bergman, Delon, Sharif). Et, pour les connaisseurs, Brunius en duc d’Angoulême.

Mercredi 1er avril 2015

20.40 : Au-delà du Missouri de William A. Wellman (1951), TCM
Un des grands westerns de WAW, trappeurs contre Indiens. Et Clark Gable, toujours égal à lui-même.

20.45 : The Social Network de David Fincher (2010), France 4
Pour mieux comprendre son époque… Fincher fait du beau travail, comme d’habitude.

20.45 : Baby Boy Frankie d’Allen Baron (1961), Ciné+Classic
Le film est sorti de nulle part il y a quelques années. Baron n’a quasiment tourné que pour la télé. C’est dommage, car ce petit film noir est de toute beauté, et le New York du début des années 60, en noir & blanc, est superbe.

22.00 : Le Dernier Rivage de Stanley Kramer (1959), TCM
On s’est souvent moqué du manque de légèreté de Kramer. Certes. Il n’empêche que cette variation sur la fin du monde est particulièrement juste, et que l’on ne se lasse pas de Gregory Peck - et encore moins d’Ava Gardner.

22.45 : The Chaser de Na Hong-jin (2008), France 4
Un premier film, polar coréen, excellent. Na H-j n’a pas fait mieux depuis Yellow Sea.

Jeudi 2 avril 2015

20.40 : Il est minuit, docteur Schweitzer d’André Haguet (1952), Histoire
La chaîne renoue enfin avec les nanars français du jeudi. Celui-ci, on l’aime bien, à cause de Jeanne Moreau, qui se demande ce qu’elle fait là, et de Pierre Fresnay, qui en rajoute dans le côté noble. À voir, ne serait-ce qu’en souvenir du poème de Boris Vian, "Qu’il soit minuit, qu’il soit midi / Vous me faites chier, docteur Schweitzer…"

20.40 : Mémoires de nos pères de Clint Eastwood (2006), OCS Max
Pas du tout fanatique du Maître, on n’en est que plus à l’aise pour dire que ce diptyque sur Iwo-Jima (la deuxième partie plus tard sur la même chaîne) est un grand film.

20.40 : Une chambre en ville de Jacques Demy (1982), OCS Géants
Un filmopéra magnifique, sur les grèves nantaises de 1955. La passion, le combat, la mort. Richard Berry en prolétaire révolté et Dominique Sanda en bourgeoise transgressive - et le passage Pommeraye, en clin d’œil.

20.40 : Règlement de comptes à O.K. Corral de John Sturges (1957), Paramount Channel
La plus belle version de la fusillade de Tombstone entre Wyatt Earp-Doc Halliday et la bande des frères McLaury. Souvent rejouée, jamais égalée.

20.45 : La Dame sans camélia de Michelangelo Antonioni (1953), Ciné+Classic
L’exposition de la Cinémathèque de Bercy va permettre de sortir des limbes les films de MA moins connus, Femmes entre elles ou cette Dame, où Lucia Bosé est en majesté.

22.50 : Lettres d’Iwo-Jima de Clint Eastwood (2006), OCS Max
La suite du combat, dans sa vision japonaise.

Vendredi 3 avril 2015

20.40 : Tueurs de dames d’Alexander Mackendrick (1955), OCS Géants
La preuve que l’original vaut (presque) toujours mieux que le remake. Les frères Coen n’ont fait qu’une version plate de ce petit régal de noirceur rigolarde.

20.45 : Y aura-t-il de la neige à Noël ? de Sandrine Veysset (1996), Ciné+Club
Encore une application de la théorie du premier film qui suffit pour garder une trace dans l’Histoire du cinéma.

20.45 : Vous ne l’emporterez pas avec vous de Frank Capra (1938), Ciné+Classic
À force de se dire qu’il s’agit d’un chef-d’œuvre de la "screwball comedy", on oublie d’y aller voir de plus près. Eh bien, ça reste à hauteur de sa réputation.

22.10 : De l’or en barres de Charles Crichton (1951), OCS Géants
Puisque nous sommes dans une soirée rétro, autant en profiter jusqu’au bout. Alec Guiness est magistral (et à ce propos, on aimerait voir sur le câble un hommage à cet acteur génial : on y pensait en découvrant récemment Il était un petit navire de Charles Frend en DVD).

00.35 : Les Petits Ruisseaux de Pascal Rabaté (2010), OCS City
Un premier film de l’auteur de BD, pas mal du tout, avec Daniel Prévost.



Revue Jeune Cinéma - Contacts