home > Au fil du temps > Salut les câblés ! > Salut les câblés ! 2015 > Semaine télé du 9 au 15 mai 2015
Semaine télé du 9 au 15 mai 2015
Salut les câblés !
publié le vendredi 8 mai 2015

Samedi 9 mai 2015

20.40 : Le Démon des armes de Joseph H. Lewis (1950), OCS Géants
Un des plus beaux films noirs de l’histoire du genre, à la hauteur de sa réputation. La séquence du braquage artisanal, tournée sans prévenir les autres protagonistes, demeure anthologique.

20.45 : Meurtriers sans visage de Hettie MacDonald (2010), 13e Rue
La suite des enquêtes de Wallander, et Kenneth Branagh toujours aussi à l’aise au milieu des comédiens suédois.

20.45 : The Big Lebowski de Joel & Ethan Coen (1998), Ciné+Premier
17 ans déjà et pas une ride. John Turturro avec son costume violet de roi du bowling, Jeff Bridges, the Dude, les cendres de Steve Buscemi éparpillées dans l’océan, et une bande sonore magnifique, qui va de Dylan à Mozart, via Captain Beefheart et même Yma Sumac…

22.05 : Cinéaste des années 80 de Jean-Pierre Lavoignat (2015), OCS Géants
Un documentaire sur John Landis, qui, de Hamburger Film Sandwich (1977) à Cadavres à la pelle (2010), n’a pas cessé de nous réjouir. Ah, ses Amazones sur la Lune (1986) !

22.20 : Ordinary Decent Criminals de Thadeus O’Sullivan (1999), Ciné+Frisson
Inspiré de la vie de Martin Cahill, The General, déjà à l’origine du film de John Boorman - et en plus plaisant. Kevin Spacey et Peter Mullan au coude à coude.

Dimanche 10 mai 2015

20.40 : Le Plongeon de Frank Perry (1968), OCS Géants
Ne pas croire ce titre réducteur (le film est une succession de plongeons successifs). Il s’agit de The Swimmer, superbe film allégorique trop peu connu, dans lequel Burt Lancaster parvient à accomplir ce qu’il n’avait pu faire que par bribes : rester torse nu toute la durée d’un film. L’ultime séquence a été tournée par Sydney Pollack (non crédité).

20.45 : Coup de cœur de Francis Ford Coppola (1981), Ciné+Club
Premier film de la trilogie intimiste de FFC, avant Outsiders et Rusty James. Un intimisme somptueux : Las Vegas reconstruit en studio, une expérience extrême sur la couleur, et Tom Waits en fond sonore. Sans doute le moins apprécié des films du Maître, et c’est dommage.

22.10 : Last Action Hero de John McTiernan (1993), OCS Choc
Un des films les plus intrigants de cet excellent cinéaste, bien trop rare - pas de nouvelles depuis plus de dix ans.

00.20 : Le Mystère de la section 8 de Victor Saville (1937), France 3
Inconnu, mais on peut faire confiance à Patrick Brion dans ses choix du second rayon.

Lundi 11 mai 2015

20.40 : Billy le menteur de John Schlesinger (1963), OCS Géants
Presque oubliés depuis cinquante ans, les films anglais de Schlesinger refont surface : à ne pas rater, en tâchant de voir également Darling.

20.40 : Moby Dick de John Huston (1956), TCM
On revient toujours au vieil Huston, capable de tout filmer, Herman Melville ou James Joyce. Et notre cher Old Gringo à la poursuite de son démon intérieur en forme de baleine blanche.

20.45 : Sahara de Zoltan Korda (1943), Ciné+Classic
Un Bogart pas souvent montré, mais il en vaut la peine. Film anti-nazi, tourné à chaud.

20.50 : Sherlock Holmes : jeu d’ombres de Guy Ritchie (2011), TMC
Pas tout à fait fidèle au père fondateur Conan Doyle, mais la mode est à la déconstruction du mythe, entre Benedict Cumberbatch et, ici, Robert Downey Jr. Et c’est si joliment fait. Si on ne l’a pas encore vu, on peut rattraper le premier de la série, tout de suite après, sur la même chaîne.

22.35 : Du mou dans la gâchette de Louis Grospierre (1967), Ciné+Famiz
Les retombées des tontons flingueurs : on prend les mêmes (Blier, Blanche, Lefebvre) et on continue. Pas souvent programmé.

23.00 : Sherlock Holmes de Guy Ritchie (2009), TMC
Jude Law en Dr. Watson, on n’y aurait pas pensé.

Mardi 12 mai 2015

20.40 : La Maîtresse de fer de Gordon Douglas (1952), OCS Géants
Non, la maîtresse en question n’est pas la "vierge de Nuremberg", cet instrument de torture avec ses pointes de métal, mais le bowie-knife, le fameux couteau inventé par Jim Bowie. Excellent western, comme presque tous les westerns de ce cinéaste.

20.40 : Angel Heart d’Alan Parker (1987), TCM
De New York à la Nouvelle-Orléans, Mickey Rourke dans un polar satanique. À compléter par la lecture du roman d’origine, Le Sabbat dans Central Park de William Hjortsberg (Série Noire).

20.45 : L’Inconnu du lac d’Alain Guiraudie (2013), Ciné+Club
Un scénario allusif, un thriller doux, un enquêteur étrange, une sexualité sans frontières, une mise en scène très maîtrisée. La surprise de Cannes 2013, il y a deux ans.

20.50 : Indian Palace de John Madden (2011), W9
Un régal pour les amateurs de old ladies : Maggie Smith contre Judi Dench. Et un hôtel indien en déliquescence.

22.20 : Les Invisibles de Sébastien Lifshitz (2012), Ciné+Club
Remarquable documentaire sur des couples d’homosexuels âgés, qui ont connu les décennies de clandestinité et d’opprobre. Une autre découverte de Cannes 2012, il y a trois ans.

22.50 : La Chasse de Thomas Vinterberg (2012), OCS City
Dans la lignée de La Rumeur, des Risques du métier, etc. Mads Mikkelsen pédophile ? À ne pas croire, et d’ailleurs, nous, on n’y croit pas. Mais pas le village ni les parents de cette gamine torve.

Mercredi 13 mai 2015

20.40 : La Cible humaine de Henry King (1950), TCM
Notre Gregory Peck en gunfighter (titre original) le plus rapide de l’Ouest, fatigué d’affronter les jeunots qui veulent prendre son titre. Malgré sa moustache, le personnage est superbe et le film un des plus émouvants de son auteur.

22.25 : Les Herbes folles d’Alain Resnais (2009), OCS City
L’antépénultième film de Resnais - qui n’a pas encore été remplacé -, d’après le roman (très beau comme tous ses livres) de Christian Gailly. À la fois simple et plein de pièges, le film n’a pas livré tous ses mystères. Raison de plus pour le revoir.

Jeudi 14 mai 2015

20.40 : Basic de John McTiernan (2002), Paris 1re
Après Last Action Hero, le dernier film, pour l’instant, de McTiernan. John Travolta y est très bon, ce qui n’étonnera personne.

20.45 : Jeanne d’Arc de Victor Fleming (1948), Ciné+Classic
Avouons que l’histoire de l’hallucinée de Domrémy ne nous a jamais passionnés, et que de Dreyer en Rivette, et même via Preminger, l’ennui qu’elle distille nous a toujours étreints. Bonne raison pour voir, ce soir, les deux versions avec Ingrid Bergman, celle-ci et celle qui suit, que nous avions jusqu’ici soigneusement évitées.

22.25 : Jeanne au bûcher de Roberto Rosselini (1954), Ciné+Classic
La suite des aventures de Jeanne, la bonne Lorraine qu’Anglais brûlèrent à Rouen.

22.30 : Mad Max de George Miller (1979)
Miller a tourné dix films depuis 1979, dont quatre Mad Max, deux Babe et deux Happy Feet. Bel exemple d’obstination. Le dernier Mad Max sera-t-il à la hauteur des trois précédents ? De toutes façons, le réalisateur ne nous a jamais déçus. Rappelons-nous Lorenzo.

23.00 : Signore e signori de Pietro Germi (1966), OCS Géants
Le film fut hué à Cannes en 1966 : il partageait, ô scandale, la Palme avec Un homme et une femme de Lelouch. Cinquante ans après, devinez lequel des deux tient le coup ? Le Germi, évidemment.

Vendredi 15 mai 2015

20.40 : Le Vol du Phœnix de Robert Aldrich (1965), TCM
Aldrich, c’est toujours intéressant et efficace, même si parfois un peu long, comme ici. Mais quel plaisir de voir évoluer cette brochette d’acteurs, Stewart, Finch, Krüger, Attenborough, Borgnine. Premier film de sa seconde carrière, qui ira des Douze salopards à Deux filles au tapis, remarquables adieux au cinéma.

20.40 : U de Grégoire Solotareff & Serge Elissalde (2006), OCS Max
Très joli film d’animation, à partir des dessins de Solotareff.

20.55 : Papa est en congé parental de Robert Thalheim (2013), Arte
On ne connaît pas ce téléfilm allemand, mais son auteur a signé, il y a neuf ans, un excellent Et ainsi les touristes…. On peut lui faire confiance.

22.10 : Polluting Paradise de Fatih Akin (2012), Ciné+Club
Un documentaire sur le combat mené par les villageois amis de l’auteur contre une décharge qui va liquider leur territoire. Akin est plus à l’aise dans la peinture d’une micro-lutte que lorsqu’il s’attaque à un "grand" sujet, comme dans The Cut.

22.30 : Promised Land de Gus Van Sant (2012), Ciné+Émotion
Matt Damon et Frances McDormand en commis-voyageur de l’exploitation du gaz de schiste. Du grand Van Sant, en attendant son dernier Sea of Trees, à Cannes 2015, dans quelques jours.

Revue Jeune Cinéma - Contacts