home > Jeune Cinéma > Jeune Cinéma en ligne > Jeune Cinéma n°360 - été 2014
Jeune Cinéma n°360 - été 2014
Édito et sommaire
publié le lundi 18 mai 2015

JEUNE CINÉMA n°360, été 2014

Couverture
Melisa Sözen, Ebru Ceylan, Nuri Bilge Ceylan (Cannes, 16 mai 2014) (©JC).

JPEG - 45.3 ko

 

Quatrième de couverture

JPEG - 106.5 ko

 

Commander ce numéro.

Abonnez-vous, réabonnez-vous !
La revue refuse la publicité et ne vit que grâce à ses abonnés.
 



ÉDITO n°360, été 2014

 

On aimerait ne pas devoir commencer chaque nouvel éditorial par l’annonce du décès d’un ami de la revue.

C’est pourtant de nouveau le cas, puisque, depuis notre dernier numéro, Christian Zimmer, le 16 avril 2014, puis Gabriel Auer, le 3 mai 2014, ont disparu.

Christian Zimmer, après de longues années comme collaborateur des Temps modernes et du Monde, avait, la retraite venue, choisi Jeune Cinéma : entre décembre 1997 (n° 247) et avril 2005 (n° 295), il couvrit pour nous de nombreux festivals hexagonaux, d’Amiens à Biarritz, via La Rochelle et Douarnenez, dont il rendait compte avec l’acuité, le brio et la compétence du professionnel qu’il était, depuis ses débuts lyonnais, au milieu des années 50.
Il conviendrait de relire son Cinéma et politique, qui nous avait fort intéressé à l’époque (1974).

Gabriel Auer était plus ancien dans la maison, puisque, bien avant de recueillir le prix Jean Delmas pour Vacances royales, il avait participé, il y a plus de quarante ans, aux nombreuses enquêtes et tables rondes que la revue initiait à propos du court métrage français.
Nous avions publié son scénario d’un documentaire sur Sartre aux USA (JC n° 216) et suivi fidèlement sa carrière, trop peu fournie - nous le saluons, de façon plus détaillée, page 104, en souhaitant que cette nécrologie soit la dernière que nous ayons à rédiger pendant une longue période.

Cannes !

On en parle durant six mois, la moitié de la planète a les yeux fixés dessus durant dix jours, et l’actualité des salles s’en nourrit durant six autres mois, jusqu’au début du cycle suivant.

Le Festival 2014 est achevé, vive le Festival 2015, qu’on espère aussi pleinement réussi que celui-ci, un des meilleurs de ces récentes années, comme nous le prévoyions dans notre numéro précédent - les lecteurs de Jeune Cinéma ont toujours une longueur d’avance…

On lira plus loin ce que notre cohorte de rédacteurs, toujours plus nombreux, en a rapporté : des pépites, des perles et un peu (très peu) de tout-venant.
En revanche, on n’y trouvera pas trace de Welcome to New York, cette grotesque baudruche, à peine apparue, s’étant dégonflée toute seule. Le buzz ne fait pas tout.

Des rédacteurs plus nombreux, donc des notules plus nombreuses, et qui, ajoutées aux chroniques habituelles qu’il n’était pas question d’amoindrir, ont pour résultat un numéro qui, quoique "simple", prend les allures d’un numéro et demi : 106 pages, au lieu des 84 d’un numéro courant !

Mais la maison ne recule devant aucun sacrifice, même financier, pour satisfaire ses lecteurs exigeants. Voici donc l’ultime numéro avant le cinquantenaire, que l’on fêtera ce prochain automne, avec toute la pompe requise.

Lucien Logette
Jeune Cinéma n°360, été 2014



SOMMAIRE n°360, été 2014

 

Cinéma français
 

* Nombre d’entrées et action de la critique, par René Prédal.

Cannes 2014
 

* Bilan, par Lucien Logette.
* Cannes en 65 films, par

Documentaires
 

* Cinema du réel, par Gisèle Breteau Skira.

DVD
 

* Chronique de printemps, par Jérome Fabre.
* Glanures, par Philippe Roger.
* Clochards et Cie, par Lucien Logette.

Actualités
 

* Sarajéviens, par Jean-Max Méjean.
* Deux fims de Bertrand Mandico, par Gisèle Breteau Skira.
* Au fil d’Ariane, par Jean-Max Méjean.
* Les Nuits d’été, par Anne Vignaux-Laurent.
* São Bernardo, par Bernard Nave.

Livres
 

* Glanures de papiers, par Philippe Roger.
* Les écrans de l’ombre, par Bernard Nave.
* Livres pour l’été, par Lucien Logette.

Nécrologie
 

* Gabriel Auer, par Lucien Logette.

JEUNE CINÉMA n°360, été 2014



Revue Jeune Cinéma - Contacts