home > Festivals > Cannes (né en 1946) > Humeurs cannoises > Le jury, le palmarès et "Gabo" à Cannes en 1982
Le jury, le palmarès et "Gabo" à Cannes en 1982
publié le mercredi 20 mai 2015

Depuis la Croisette, en direct d’avant-hier…

par Jacques Pelinq
Jeune Cinéma en ligne directe

JPEG - 47.4 ko

Le 17 mai dernier (2015), le quotidien El espectador, de Bogotá, republiait un commentaire que Gabriel García Márquez, chroniqueur dans ce journal depuis 1949, avait écrit en juin 1982, et où il retraçait son expérience de juré de la 35e édition du Festival. (1)

Le futur nobélisé siégeait aux côtés de quelques célébrités comme Geraldine Chaplin, Jean-Jacques Annaud, Sidney Lumet et Giorgio Strehler, le président du jury.

Cette année-là, la Palme est divisée en deux, ce qui ne plaît guère à Gabo.

Il raconte comment, après neuf heures de discussions ininterrompues, la décision fut prise à l’unanimité puisque le jury avait décidé de ne pas recourir à un vote, et que Strehler avait écarté d’emblée la possibilité d’utiliser sa voix pour sortir d’une éventuelle impasse.

Sa préférence allait à Missing de Costa Gavras ; mais Gabo entrevoyait que la facture classique du film pouvait être un handicap dans un festival orienté vers la découverte d’écritures plus innovantes.

Yol de Yilmaz Güney était l’autre finaliste, "un film qui, en 90 minutes intenses, fait ressentir au plus profond le drame tout simple d’être vivant dans la Turquie d’aujourd’hui".

Le jury devait donc choisir entre un film produit par la machinerie hollywoodienne et un film écrit en prison et réalisé par un tiers.

Yol était celui qui avait fait la plus forte impression mais il n’y avait pas unanimité quant au prix à lui donner.

Pour Gabo, c’était le prix spécial du jury.

Mais Strehler, qui connaissait par cœur le règlement du festival "comme s’il s’agissait d’une pièce de théâtre", rappela que la Palme d’or et le Prix spécial du jury n’étaient pas un 1er et un 2e prix, mais deux prix parallèles de même niveau.
C’est ainsi que la formule de la Palme ex æquo l’emporta.

"Mais ce n’est que lors de la cérémonie de clôture que nous, les jurés, fûmes conscients d’avoir fait pour l’harmonie interne du tiers-monde, beaucoup plus que remettre un prix. Nous avions réussi le miracle de faire monter sur la scène un Grec et un Turc qui s’embrassèrent de bonheur sous les regards du monde entier".

Jacques Pelinq
Jeune Cinéma en ligne directe (mai 2015)

1. Festival de Cannes 14-26 mai 1982, 35e édition.
Le jury était composé de :

* Giorgio Strehler (président, artiste)

* Géraldine Chaplin (comédienne)

* Suso Cecchi d’Amico (productrice),

* Jean-Jacques Annaud (réalisateur)

* Gabriel Garcia Marquez (écrivain)

* Florian Hopf (critique)

* Sidney Lumet (réalisateur)

* Mrinal Sen (réaliateur) Claude Soulé CST)

* René Thévenet (producteur).

Revue Jeune Cinéma - Contacts