Semaine du 20 au 26 juin 2015
publié le samedi 20 juin 2015

Samedi 20 juin 2015

20.40 : L’Arriviste d’Alexander Payne (1999), Paramount Channel
Une peinture cynique d’un lycée américain, avec intrigues et magouilles. Payne s’en donne à cœur joie et Reese Witherspoon, en jeune ambitieuse, est terrifiante.

20.40 : Les Saphirs de Wayne Blair (2012), OCS Max
Sympathique petit film australien, très "feel-good movie", avec une superbe bande musicale datée années 60.

22.20 : Paradis pour tous d’Alain Jessua (1982), Ciné+Club
On oublie peu à peu Jessua et c’est injuste. Sans toujours tout réussir, il a tenu une place très personnelle dans le cinéma des années 60 à 90. Pour revoir Dewaere en médecin inquiétant.

22.50 : Un, deux, trois de Billy Wilder (1961), TCM
Puisque la (nouvelle) guerre froide redevient d’actualité, profitons vite de l’ancienne - avec Wilder, c’est toujours un plaisir.

23.00 : Le Bateau sur l’herbe de Gérard Brach (1971), Ciné+Classic
Brach est plus connu comme scénariste (Polanski, Berri, Ferreri, Antonioni, Blier, etc.) que comme réalisateur. Il faut dire qu’il n’a réalisé que deux films, mais chacun remarquable, La Maison avec Patti d’Arbanville, et celui-ci, dans lequel Jean-Pierre Cassel est étonnant.

Dimanche 21 juin 2015

20.40 : Drôle de frimousse de Stanley Donen (1957), TCM
Avant de courir les rues pour écouter les musiciens en liberté, on peut fêter la musique en commençant par cette romance, avec Astaire, toujours parfait et Audrey Hepburn, toujours charmante.

20.40 : L’Idole d’Acapulco de Richard Thorpe (1963), OCS Géants
On peut également savourer, en ce soir de fête, cette escapade mexicaine d’Elvis, qui plonge du haut du fameux rocher pour impressionner Ursula Andress.

20.45 : Les Innocents de Jack Clayton (1961), Ciné+Classic
Un chef-d’œuvre, qui, conserve, après dix visions, ses vertus angoissantes. Il est conseillé de relire ensuite Le Tour d’écrou de Henry James, pour voir l’intelligence de l’adaptation.

22.20 : Paris Blues de Martin Ritt (1961), TCM
Encore la musique. Le film n’est pas génial, mais rassemble tout ce qui comptait dans le jazz classique à cette époque. Et Paul Newman parvient à nous faire croire qu’il joue de la trompette comme Bix Beiderbecke.

00.20 : Les Mains d’Orlac de Karl Freund (1935), France 3
La première adaptation (et la meilleure) du beau roman de Maurice Renard. Peter Lorre y est génial.

Lundi 22 juin 2015

20.40 : Django de Sergio Corbucci (1966), Paris Première
On pourra le comparer aux premiers westerns de Leone, le film de l’autre Sergio s’en tirera très bien. Et Franco Nero est aussi impressionnant que Clint.

20.45 : Pacific Rim de Guillermo del Toro (2013), Ciné+Premier
On pense jusqu’au bout que les Kaijus vont gagner, surtout lorsque les clones de la cinquième génération émergent de la faille sous-marine. Mais les hommes d’Idris Elba vont sortir le monde de la panade. Un petit régal.

20.50 : La Brigade héroïque de Raoul Walsh (1954), Arte
On préfère le titre original, Saskatchewan, qui situe mieux ce western tardif de Walsh, avec Alan Ladd, toujours impavide, et Shelley Winters, dans sa fraîcheur.

21.00 : Quand la mer monte… de Gilles Porte & Yolande Moreau (2004), TV5
Très réussi premier film, dans lequel l’incongru (belge) surgit naturellement - Moreau y parviendra un peu moins bien dans son film suivant, Henri.

Mardi 23 juin 2015

20.40 : Catch 22 de Mike Nichols (1970), Paramount Channel
On se souvient d’avoir été déçu à l’époque, tant on attendait beaucoup de l’adaptation du roman de Joseph Heller. Il est peut-être temps de revenir sur les films de Mike Nichols, disparu l’an dernier.

20.45 : L’Aventurier du Texas de Budd Boetticher (1958), Ciné+Classic
Dans le prochain numéro de Jeune Cinéma (366-367), tout sur Ride Lonesome et Comanche Station. Mais Buchanan Rides Alone (titre original), c’est très bien aussi.

20.45 : Le Grand Homme de Sarah Leonor (2014), Ciné+Club
Soirée consacrée à cette réalisatrice, qui mérite d’être promue - même si ce second film nous a moins enchantés que le précédent, à voir sur la même chaîne immédiatement après.

22.30 : Au voleur de Sarah Leonor (2008), Ciné+Club
Un premier film assez miraculeux, grâce à ses acteurs, certes, Guillaume Depardieu (son ultime film ?) et Florence Loiret-Caille, mais grâce également à une mise en scène très inspirée.

23.05 : Last Seduction de John Dahl (1993), TCM
Très bon polar référentiel, comme la plupart des films de Dahl - avec Linda Fiorentino en veuve noire.

Mercredi 24 juin 2015

20.40 : Mademoiselle Chambon de Stéphane Brizé (2009), OCS City
Soirée Stéphane Brizé, ce qui est une excellente idée. Le premier des trois films tournés avec Vincent Lindon. Sandrine Kiberlain est remarquable, mais ce n’est pas une surprise.

20.45 : La Guerre des cerveaux de Byron Haskin (1968), Ciné+Classic
Quinze ans après La Guerre des mondes, Haskin se contente de la guerre des cerveaux. C’est tout à fait plaisant, et il y a la trop rare Suzanne Pleshette.

20.50 : La Pirogue de Moussa Touré (2012), Arte
Des migrants sénégalais embarqués vers l’Espagne. Le sujet était d’actualité en 2012. Aujourd’hui…

22.20 : Je ne suis pas là pour être aimé de Stéphane Brizé (2005), OCS City
Le deuxième long de l’auteur, après Le Bleu des villes. Patrick Chesnais est un immense acteur, parfaitement à l’aise ici, dans la déprime.

23.45 : Le petit prince a dit de Christine Pascal (1992), Ciné+Famiz
Le meilleur film de la réalisatrice. Richard Berry y est supportable, c’est dire.

Jeudi 25 juin 2015

20.40 : Mayerling d’Anatole Litvak (1936), OCS Géants
Litvak était alors un réalisateur très estimé, avec raison. Revoir Charles Boyer et Danielle Darrieux, même en connaissant l’histoire par cœur, n’est pas du temps perdu.

20.45 : Zaytoun d’Eran Riklis (2012), Ciné+Émotion
Pas vu, mais tous les autres films de Riklis valaient d’être vus.

20.45 : Gertrude de Carl T. Dreyer (1964), Ciné+Classic
Sans oser s’en vanter, le cinéaste étant un intouchable, on s’était copieusement ennuyé jadis à la première vision de film. Peut-être, après cinquante ans de cave, le film s’est-il bonifié ? On va essayer.

22.15 : Jane de Julian Harrold (2007), Teva
Pas vu non plus, mais le sujet - un épisode de la vie de Jane Austen - est a priori intéressant. Et Maggie Smith est capable de nous faire avaler n’importe quoi.

Vendredi 26 juin 2015

20.40 : Les Liaisons dangereuses de Roger Vadim (1959), OCS Géants
Le film avait fait scandale, à une époque vite scandalisée. Il a sans doute pas mal vieilli, les relations amoureuses de 1960 étant désormais aussi éloignées pour nous que celles de Laclos. Mais pour Gérard Philipe, dans sa dernière apparition, et Annette Stroyberg, bien oubliée - et pour les quelques secondes où surgit Boris Vian.

20.45 : Volver de Pedro Almodovar (2006), Ciné+Émotion
On peut ne pas être fanatique de l’auteur, mais ce film-ci est de loin son meilleur. Le récital Penélope Cruz-Carmen Saura est superbe.

22.45 : Poupée chinoise de Frank Borzage (1958), TCM
Ne pas se fier au titre français : China Doll est inédit ici. Borzage était en fin de carrière (c’est son avant-dernier film revendiqué) et, entre Victor Mature et Ward Bond, il n’était pas très servi par ses acteurs. Mais pour compléter la connaissance d’un des plus grands cinéastes américains.

Revue Jeune Cinéma - Contacts