home > Personnalités > Hurst, Heike (1938-2012)
Hurst, Heike (1938-2012)
Une vie, une œuvre
publié le lundi 15 septembre 2014

Heike Hurst (1938-2012)

par Lucien Logette
Jeune Cinéma n°355, automne 2013

JPEG - 115.9 ko

 


Jusqu’où aurait-il donc fallu poursuivre la route ?
Les jours d’après la mort à ceux d’avant la vie
En un cercle bien rond s’enchaînent.
À présent j’ai droit au silence,
Malgré la foule des paroles.
Malgré les milliers de chansons,
La tristesse ne s’est jamais dissipée et pourtant La joie non plus ne s’est jamais envolée.

Shuntarô Tanikawa, L’Ange au grelot


Parmi tous les témoignages de sympathie reçus par ses proches après le décès de Heike Hurst, c’est sans doute cet extrait, envoyé par une amie, et illustrant Paul Klee, qui semble le mieux exprimer notre sentiment, entre tristesse et sérénité.
Tristesse - comment faire autrement ?
Sérénité, parce que si Heike est partie, ce fut en combattant, sans jamais baisser la garde, comme elle l’avait toujours fait.

JPEG - 135 ko

 

Durant vingt et un ans, elle fut de tous les numéros de Jeune Cinéma, et jamais nous ne l’avons vu hésiter : elle sut toujours utiliser les mots pour dire ou écrire ce qui lui paraissait devoir l’être, sans jamais céder au prêt-à-penser, ne respectant que ce qui lui paraissait le mériter.
Elle ne s’en laissait pas conter - elle aurait assurément apprécié, page 52, la flamboyante créature ornant le n° 1 du Bonnet rouge, l’hebdomadaire dirigé par Miguel Almereyda, anarchiste et père de Jean Vigo.

JPEG - 167.1 ko

 

En presque cinquante ans, la revue a vu disparaître bien de ses rédacteurs et a tenté, avec les moyens du bord, de marquer leur passage.
Andrée Tournès a jadis composé une anthologie des textes de Jean Delmas. Bernard Chardère a recueilli tous les articles de Anne Kieffer.
Anne Vignaux-Laurent a rassemblé les témoignages en hommage, à son tour, à Andrée Tournès (1).

En attendant plus, par exemple un choix de ses textes publiés en France et en Allemagne, notre célébration de Heike sera, pour l’instant, modeste : quelques entretiens inédits, effectués depuis le début du siècle. Heike était une remarquable meneuse de dialogues, comme le savaient les auditeurs de ses mercredis de Radio-Libertaire.
Lors d’un festival, elle pouvait échanger de plain-pied aussi bien avec un lauréat qu’avec un débutant, avec Kiarostami qu’avec Damien Odoul.
Bon nombre des interviews qu’elle a ainsi réalisées n’ont pu trouver place, en leur temps, dans Jeune Cinéma. Nous en avons choisi quelques-unes, façon de saluer sa mémoire en ajoutant à son œuvre ces quelques pages inconnues, savoureuses pour ses lecteurs.

JPEG - 224.7 ko

 

Nous aurions pu les inscrire au sommaire d’un numéro double habituel, entre Dossiers et Actualités.
Mais lui dédier un numéro entier était une manière de lui rendre un hommage plus fort. Ce numéro 355, qui ouvre la cinquantième année de la revue, lui appartient donc pleinement.

Lucien Logette
Jeune Cinéma n°355, automne 2013

1. Jean Delmas, Une vie avec le cinéma (toujours disponible) ; Au cinéma avec Anne (épuisé) ; Andrée Tournès (n°hors série, en voie d’épuisement).

P.S. Le numéro est mince. Explication : un numéro double contient 148 pages. Il fallait que les deux numéros contiennent à peu près ce nombre de pages, afin que l’économie de la revue n’en pâtisse pas trop. Mais Jeune Cinéma tient à choyer ses abonnés : 110 pages pour le n°354, 52 pour le n°355, le solde est largement positif.



Revue Jeune Cinéma - Contacts