home > Films > Étage du dessous (l’) (2015)
Étage du dessous (l’) (2015)
de Radu Muntean
publié le mercredi 11 novembre 2015

par Sylvie Strobel
Jeune Cinéma n° 366-367, été 2015

Sélection Un certain regard, festival de Cannes 2015

Sortie le mercredi 11 novembre 2015

JPEG - 99.7 ko

 

La nouvelle vague roumaine a émergé à Cannes, il y a dix ans, et a trusté les récompenses. La palme 2007 attribuée à Cristian Mungiu pour Quatre mois, trois semaines et deux jours, évidemment. Mais aussi une belle moisson de prix Un certain regard : La Mort de Mr Lazarescu (Cristi Puiu, 2005), California Dreamin’ (Cristian Nemescu, 2007), Policier, adjectif (Corneliu Porumboiu, 2009, prix Un certain talent cette année pour Le Trésor ).

Radu Muntean, figure centrale de cette nouvelle vague, en est à sa troisième sélection cannoise, après Boogie (Quinzaine des réalisateurs 2008) et Mardi après Noël (Un certain regard 2010).

Une dispute éclate entre une femme du premier étage et un jeune voisin, Vali. Le voisin du troisième, Sandu Patrascu, entend la dispute. Quand la femme est assassinée, Sandu ne mentionne pas l’écho de cette dispute à la police. L’intrigue est ainsi lancée d’emblée à partir d’un non-dit, qui va infuser souterrainement des vies quotidiennes en apparence banales.

JPEG - 58.5 ko

 

Quelques fausses pistes, une histoire d’appel téléphonique douteux, de changement du numéro de ligne, une connivence avec un ami commissaire, une allusion à une séparation, des éléments à peine esquissés, détournent intelligemment un récit classique et sobre et un cadrage domestique. Et, ce faisant, ils contribuent à l’inquiétante étrangeté du familier.

JPEG - 80.2 ko

 

Le suspense est essentiellement centré sur le jeu de Teodor Corban, extrêmement lent. Il est très subtilement expressif, il observe, il sait. Muntean avoue avoir été inspiré par Maurice Pialat et Lucretia Martel. En fait le placide Sandu n’est pas très éloigné de l’univers de Franz K.

L’ambiguïté demeurera jusqu’à la fin : est-ce pour préserver sa tranquillité et ses petites affaires, par veulerie, ou parce qu’il avait lui aussi eu goût à la compagnie de la voisine que Sandu a gardé le secret de la dispute ?

Sylvie Strobel
Jeune Cinéma n° 366-367, été 2015

L’Étage du dessous (Un étaj mai jos). Réal : Radu Muntean ; sc : R.M., Alexandru Baciu, Razvan Radulescu ; ph : Tudor Lucaciu ; mont : Alexandru Radu ; mu : Cristian Stefanescu. Int : Théodor Corban, Iulian Postelnicu, Oxana Moravec (Roumanie-France-Suède-Allemagne, 2015, 93 mn).

Revue Jeune Cinéma - Contacts