home > Jeune Cinéma > Jeune Cinéma en ligne > Jeune Cinéma n°368 - automne 2015
Jeune Cinéma n°368 - automne 2015
Édito et sommaire
publié le dimanche 27 décembre 2015

JEUNE CINÉMA n°368, automne 2015

Photo de couverture : Solveig Hedengran, Palle Brunius, dans Synnove Solbakken de John W. Brunius (1919).
Quatrième de couverture : Raymond Chirat le 26 mai 2014, à Lyon ©Jeune Cinéma.

JPEG - 144.8 ko

 

Commander ce numéro.

Abonnez-vous, réabonnez-vous !
La revue refuse la publicité et ne vit que grâce à ses abonnés.
 


ÉDITO JC n° 368, automne 2015

 

L’été a été meurtrier pour un bon nombre de films, étouffés par l’accumulation de titres proposés en même temps aux amateurs ; les salles de cinéma constituaient pourtant un moyen idéal pour échapper au soleil qui brûlait les villes.

Pourtant, il ne semble pas que l’attrait de la climatisation ait été suffisant pour sauver quelques produits de la déconfiture - on constatera les dégâts dans l’édition 2016 de L’Annuel du cinéma, puisque ses rédacteurs ont eu la bonne idée d’ajouter à leurs analyses le chiffre des entrées. (cf. p. 84)

L’automne va-t-il changer le cours des choses ?
Sans doute pas : entre le 30 septembre et le 28 octobre 2015, sont annoncés, inédits ou rééditions, très exactement quatre-vingt-dix-neuf films - et non des moindres, puisqu’une bonne partie des films cannois est au programme. Qui s’en sortira ?
Réponse dans notre numéro 369, mais on craint le pire pour certains titres fragiles.

Une bonne surprise cependant : le succès du Tout Nouveau Testament, un de nos préférés avant, pendant et après Cannes, et qui illustre parfaitement le mot fameux : "Tout le monde déteste ça, sauf le public". Jaco Van Dormaël a été moqué par les neuf-dixièmes de nos confrères, son film a accueilli plus de cinq cents mille spectateurs en deux semaines.

Moralité : le pouvoir de nuisance éventuelle de la critique est en échec.

Mais comme son pouvoir de prescription semble l’être tout autant (voir les résultats piteux de films aussi soutenus que Comme un avion, Les Mille et Une Nuits ou Cemetery of Splendour ), on va finir par se demander à quoi elle sert - sinon à manier assez honteusement l’encensoir, comme le montrent les douze épithètes des placards publicitaires de Marguerite, d’"exaltant" à "sublime" (y compris le "déjà culte" de Télérama pour un film pas encore sorti).
Le film de Xavier Giannoli n’est pas en cause - il est même plus réussi que Superstar, son éprouvant précédent -, ce qui gêne, c’est de faire passer une vessie pour une lanterne.
Ce n’est pas nouveau, mais cela ne nous empêchera pas de nous énerver.

Notre dernier numéro rendait compte de tous les films cannois qui en valaient la peine. Prière de s’y reporter, lorsque sortiront les œuvres de Kurosawa, Villeneuve, Kore-Eda, Kawase, Franco ou Nemes, bien plus "exaltantes" ou "sublimes" que le sympathique Marguerite.

Le festival italien d’Annecy, le festival lyonnais Lumière, la programmation coréenne au Forum des Images et au musée Guimet, les rétrospectives Philippe Faucon et Miklos Jancso à la Cinémathèque : les prochaines semaines seront sous le signe de la (re)découverte. Le cinéma n’existe pas seulement par les sorties du mercredi.

Jeune Cinéma, toujours entre nouveautés et patrimoine, y fera écho dans ses prochaines livraisons.

Et rappelons que tout ce qui n’est pas dans la revue papier est sur le site, site toujours plus actif - et de plus en plus fréquenté, ce qui nous ravit.

Lucien Logette
Jeune Cinéma n°368, automne 2015

P.S. L’été n’a pas été meurtrier que pour les films, hélas, mais également pour notre ami Raymond Chirat, à qui nous dédions évidemment ce numéro.



SOMMAIRE JC n°368, automne 2015

 

Hommage
 

* Raymond Chirat, par Lucien Logette.

Du monde entier
 

* Retour sur Tenguiz Abouladzé, par Robert Grélier.
* Cinéma géorgien (La Rochelle 2015), par Philippe Rousseau.
* L’autre cinéma espagnol (Paris 2015), par Marceau Aidan.

Patrimoine
 

* John W., l’autre Brunius, par Lucien Logette.
* Les émigrés allemands à Hollywood, par Daniel Sauvaget.
* Le cinéma anglais en guerre, par Lucien Logette.

DVD
 

* Chronique de l’été 2015, par Jérôme Fabre.
* Glanures, de Koulechov à Vecchiali, par Philippe Roger.
* De Luc de Heusch à Angela Davis, par Robert Grélier.

Humeur
 

* Retour sur Mustang, par Théo Kayan.

Actualités
 

* The Look of Silence, par Gisèle Breteau Skira.
* Vierge sous serment, par René Neufville.
* Tête baissée, par Gisèle Breteau Skira.
* Le Caravage, par Bernard Nave.
* Queen of Earth, par Gisèle Breteau Skira.
* Red Rose, par Jean-Max Méjean.
* Les Rois du monde (Casteljaloux), par René Neufville.
* Taj Mahal, par Gisèle Breteau Skira.
* Même pas peur, par Bernard Nave.
* The Program, par Jean-Max Méjean.
* Ni le ciel ni la terre, par René Neufville.
* Ertan ou la destinée, par Bernard Nave.
* Madame Bovary, par Gisèle Breteau Skira.

Livres
 

* Cent ans de cinéma à Sarreguemines. Une exception culturelle de Daniel Collin, par Lucien Logette.
* L’Annuel du cinéma 2015, par Lucien Logette.
* Jean Gabin, du livre au mythe de Claude Gauteur, par Lucien Logette.
* Une histoire populaire américaine de 1492 à nos jours de Howard Zinn, par Robert Grélier.
* Howard Zinn de Olivier Azam et Daniel Mermet, par Robert Grélier.
* Big Memory de Richard Olivier, par Robert Grélier.

JEUNE CINÉMA n°368, automne 2015



Revue Jeune Cinéma - Contacts