home > Personnalités > Kubelka, Peter (né en 1934)
Kubelka, Peter (né en 1934)
Brève
publié le mercredi 12 avril 2017

Jeune Cinéma en ligne directe
Journal de Ben Cash (Mercredi 12 avril 2017)

JPEG - 304 ko

 


Mercredi 12 avril 2017

 

À Beaubourg, Hommage à Peter Kubelka (12-16 avril 2017), en entrée libre.

Peter Kubelka (né en 1934) le proclame : ce n’est pas parce qu’il a fondé l’Anthology Film Archives à New York en 1970, avec Jonas Mekas (né en 1922), Stan Brakhage (1933-2003), et P. Adams Sitney (né en 1944) qu’il fait du cinéma expérimental.
Il fait "juste du cinéma" et de préférence sans machine avec les éléments essentiels, la lumière, l’obscurité, le son, le silence.
"You see : Images and sounds, light and noise, that’s life".

Il y a juste 40 ans, du 1er avril au 30 mai 1977, il avait quasiment fait l’ouverture de Beaubourg, avec Une histoire du Cinéma. Le Cinéma expérimental de 1921 à 1977, une sorte d’exposition regroupant plus de 300 films des auteurs qu’il considérait comme des artistes, parmi lesquels on trouvait Michael Snow, Robert Breer, Chantal Akerman, Adolfo Arietta, Joel Shapiro, Jacques Monory, Andy Warhol, Stan Brakhage, etc.

Cette année, pour fêter dignement cet anniversaire, il revient à Paris pour présenter sa dernière œuvre. Elle date de 2012, et sonne encore, en 2017, comme un manifeste d’avant garde.

Ce soir :

* À 21h00 : Monument Film (2012).

Le film est une combinaison de deux de ses œuvres, Arnulf Rainer (1960) et Antiphon (2012), a "patient call for defiance" contre l’irrésistible avancée des technologies numériques.
Présentation par Peter Kubelka.

Arnulf Rainer, l’hommage de 6 minutes 24 (9216 photogrammes) à son ami le peintre Arnulf Rainer date de 1960. Il a été réalisé sans caméra et monté à la main, il est exemplaire de son pur "cinéma métrique". Kubelka raconte qu’à la présentation du film en mai 1960, la salle était bondée de 250 spectateurs invités, mais après la première projection, ils n’étaient plus que 12. Le principal, c’était que Arnulf Rainer soit resté, lui. Ah, on savait être radical en ce temps-là !

Cf. Son entretien avec Mark Webber, au London Film Festival de 2012.

Cf. Le regard de Nicole Gabriel sur Monument.

JPEG - 27.4 ko

 

Les autres rendez-vous Kubelka :

Chez Re:Voir / Film Gallery :

* Jeudi 13 avril 2017, à 18h30 : Rencontre avec Peter Kubelka à l’occasion de la sortie du livre de Christian Lebrat, Chez Peter / At Peter’s. Récit en images d’une soirée passée chez l’artiste Peter Kubelka, à Vienne, le 20 juin 2016, accompagné d’un CD, Éditions Paris-Expérimental, 2017.

JPEG - 51.2 ko

 

À Beaubourg :

* Vendredi 14 avril 2017, à 20h00 : Intégrale Peter Kulbelka (Mosaik im Vertrauen, 1954-55 ; Adebar, 1956-57 ; Schwechater, 1957-58 ; Arnulf Rainer, 1958-60 ; Unsere Afrikareise, 1961-66 ; Pause, 1977 ; Dichtung und Wahrheit, 1996-2003 ; Antiphon, 2012.
Présentation par lui-même.

* Samedi 15 avril 2017, à 16h00 : Fragments of Kubelka de Martina Kudlácek (2012).

* Dimanche 16 avril 2017, à 16h00 : Conférence en mouvement, par Peter Kubelka avec visite au musée. Uniquement sur inscription.

Bonnes lectures :

* Christian Lebrat, Peter Kubelka, Éditions Paris-Expérimental, 1990.

* Christian Lebrat, Cinéma radical. Dimensions du cinéma expérimental et d’avant-garde, Paris, Éd. Paris Expérimental, coll. Sine qua non, 2008.

* Andrea Laporta éd., Visionari : lo sguardo del cinema e del video tra arte, realtà e utopia, Peter Kubelka & Bill Viola, "Entretien entre Peter Kubelka et Pip Chodorov", Ed. Genova : Le Mani, 2009.

Re:Voir / Film Gallery,
43, rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris.
Beaubourg, au Niveau-1, au Cinéma 2, et au 5e étage, place Georges-Pompidou, 75004 Paris.



Revue Jeune Cinéma - Contacts